A.B.C.L. Demeyer
octobre 312017

Sous l’impulsion de Robert Demeyer, la librairie existe depuis 1972. Lors de sa création, elle fut l’une des première avec celle de Michel Deligne (Le Deuxième Souffle), à se spécialiser dans la BD ancienne et le vieux papier. Robert Demeyer a aussi publié les deux premiers argus de la BD (un pour les albums, un autres pour les périodiques) avant participer en tant que collaborateur au BDM. Robert Demeyer est un personnage bien connu dans le milieu de la BD, car c’est lui qui, le 14 mars 1981, organisa à Liège la première vente publique de planches originales. « A.B.C.L. Demeyer » est sans doute la seule librairie où l’on peut trouver en permanence 99% des publications LUG (le célèbre éditeur Lyonnais). Outre la BD, la librairie possède un important rayon cinéma (livres revues , cartes postales, affiches), paralittérature (Polar, S-F, Erotisme), imagerie (chromos, photos de presse …) et une annexe de plus ou moins 350 000 revues et journaux triés et classées (tous thème de 1880 à 2000). Bref un endroit où de nombreux trésors attendent d’être dénichés … A ne pas manquer !

Plus d'informations»
Ville : Liège
Spécialités : BD d’occasion – Livres de collection – Livres anciens et moderne – Affiches – Cartes Postales
Adresse : Boulevard de la Constitution 3 – 4020 Liège
Heures d’ouverture : Du Lundi au Jeudi de 10h à 18h. Le Vendredi de 8h à 18h
Téléphone : 04/ 342-39-17
La petite histoire : A l’Enseigne du Commissaire Maigret a été créé en 1984. Librairie générale, elle tire son nom du célèbre héros de Georges Simenon. Pourquoi me direz-vous ? Juste parce que le Boulevard de la Constitution est situé en plein coeur du quartier de Simenon. C’est Georges Simenon lui-même qui a autorisé la librairie à s’appeler comme cela. En Octobre 1993, Claude Talbot reprend la boutique après de nombreuses années de bons services chez Belgacom. Même si la librairie se spécialise dans le livre d’occasion bon marché, le magasin est pourvu d’un rayon BD assez conséquent … Pour info, sachez que 2003 sera l’année du 100ème anniversaire de la naissance de Georges Simenon.

Plus d'informations»
Banque Dessinée
octobre 312017

on se nourrit tous de souvenirs de notre enfance où, quelque part, la bande dessinée finit toujours par resurgir au détour d’un grenier familial ou d’une échoppe. Arnaud collectionnait « Les Tuniques Bleues », Henri les « Gil Jourdan ». De fil en aiguille, l’un et l’autre ont commencé à fréquenter les bouquinistes, les brocantes, les sites et les salles de ventes à la recherche de l’objet rare. Et comme le monde de la BD est petit, ils se sont croisés puis ont sympathisé autour d’une passion commune. De bavardages en discussions au fond des salles de vente est apparue la nécessité de répondre à un besoin : proposer dans le monde francophone un premier espace de vente et d’achat aux enchères réservé uniquement à la bande dessinée. Bruxelles étant une des capitales mondiales de la BD, le choix s’imposait.
Arnaud de Partz et Henri Moretus se sont renseignés autour d’eux, ont consulté des spécialistes et demandé l’avis de vendeurs et d’acheteurs potentiels. Puis, rassurés par les encouragements reçus… ils ont foncé. Aujourd’hui, le site baptisé « banquedessinee.be » est en ligne, le projet est lancé et la première vente est fixée au lundi 27 juin 2005. L’objectif : proposer aux vendeurs et acheteurs, amateurs ou professionnels, un service sans reproche et des prestations claires et sans équivoque. Après avoir lu ces quelques lignes, visitez notre site et envoyez-nous vos commentaires, vos critiques et vos suggestions. Bien sûr, à l’image d’une activité nouvelle que, nous l’espérons, vous apprécierez, « banquedessinee.be » évoluera au cours des semaines et des mois à venir. Et surtout, notez le lundi 27 juin dans vos agendas, pour acheter, vendre ou simplement pour passer une soirée BD animée par un commissaire priseur qui est un vrai « pro » des ventes publiques, Monsieur Serge Hutry. Et si vous avez passé une bonne soirée et aimez notre manière de travailler, faites nous savoir que nous sommes dans la bonne voie. Merci et à bientôt. Arnaud et Henri.

Plus d'informations»
Tropismes Jeunesse et BD
octobre 312009

Fille unique de la librairie générale Tropismes, Tropismes Jeunesse et BD sort des jupes de sa mère le 30 novembre 2002 avec une même vocation de service aux lecteurs et la même curiosité des livres. Au 11, Galerie du Roi, où il n’y avait que des chaussures anglaises, se trouvent désormais, rangées dans des blocs colorés, plus de 10.000 références en BD et livres pour enfants. Pour ce qui est de la bd, on y retrouve les classiques comme l’avant-garde, les théoriciens de la bd comme les mangas et des BD en anglais, puis aussi tout simplement les nouveaux sans discrimination de couleur ni de genre. Avec nos 99 mètres carrés on est loin des supermarchés de la BD, mais si vous ne trouvez pas un livre c’est peut être simplement qu’il est dans la réserve faute d’espace. Bien sûr, dans les cas critiques (et les cas normaux), nous commandons l’ouvrage que vous désirez dans les meilleurs délais ! Nos murs régulièrement s’ornent des originaux (planches ou illustrations) de livres sur lesquels s’arrêter, tout aussi régulièrement ce sont des rencontres et séances de dédicaces. Un mot encore sur nous, les libraires. Nous entretenons tous un rapport fort aux histoires et aux histoires dessinées, ayant tous une pratique personnelle de l’image et du récit. A l’écoute de votre question, vous entendrez nos critiques et coups de cSur. Vous pouvez également les lire sur notre site ou dans notre journal.

Plus d'informations»
Tropica BD
octobre 312009

Tropica BD fût créé en 1981 par 5 étudiants fraîchement diplômés de l’U.C.L., Karin De Rey, Alain Dubois, Théo Hachez, Denis Lapière (actuel scénariste de « Tif et Tondu », « Charly », « Luka », « Le bar du vieux français », …) et Christian Bernard. Ils s’installent alors dans une petite boutique du Boulevard Tirou. En 1984, Tropica BD déménage pour pour la « Galerie Bernard », magasin situé sur deux niveau, ce qui permet l’organisation d’expos (Warnauts et Raives, Janin, Maltaite et Will, …). Au début des années 90, Tropica BD crée avec un de ses clients le label « La grande évasion », tourné vers l’édition de sérigraphies (la première, « Largo Winch : O.P.A. » fût commercialisée en 1992). Puis suivront un tas d’autres sérigraphies (Francq, Olivier Grenson, Franz, Jean Pleyers, Eddy Paape, Jean-François Charles, …). Toujours au début des années 90, Tropica BD crée une petite cellule pour la conception d’expos (Hommage à Peyo pour la foire du livre de Bruxelles, Jacques Martin pour le salon BD de Charleroi, …). Pendant ce temps, chacun des fondateurs a trouvé sa voie, et l’affaire continue avec Christian Bernard aux commandes. En 1996, Christian ouvre une seconde boutique, Compagnie Ad Hoc, consacrée aux produits dérivés de la BD (objets Tintin, Jacobs, Franquin, …) puis aux vêtements « Tintin ». En 1997, les deux boutiques déménagent Rue de Damprémy et ne forment qu’un … séparé en deux tout de même. Depuis ses débuts, Tropica BD a organisé un grand nombre de séances de dédicaces (Walthéry, Will, Charlier, Swolfs, Chaland, Juillard, Schuiten, Marini, Zep, Adamov, Tarquin, Comès, Geluck, Servais, …) et édités pas mal d’ex-libris (Tardi, Francq, Gazzotti, Janry, Servais, Grenson, Dodier, Geluck, etc.) et l’histoire ne s’arrête pas là..

Plus d'informations»
Ville : Bruges
Spécialités : BD Neuves – Para-BD – Figurines – Objets
Adresse : Steenstraat 3 – 8000 Bruges
Téléphone : 050/ 33-42-92
Fax : 050/ 33-42-92
Plus d'informations»
Standigue
octobre 312009

C’est en 1990 que Madame Serra, la propriétaire de la librairie l’Âge d’Or, et son mari, Claude Decnop, créent Standigue. Le magasin fut créé dans un souci de clarté, c’est à dire pour ne pas mélanger le cinéma, le vieux papier et les BD de collection avec les BD d’occasion, les BD neuves à prix réduits, les K7, les CD, … Pourquoi « Standigue » ? car le magasin est situé Place de la Digue (et Standigue selon Bérurier, …). Quelques années plus tard, Standigue se déplace trois maisons plus loin, au numéro 38, à la place d’une boutique de vêtements dégriffés, histoire de s’agrandir. La librairie s’étend sur deux étages, le principal étant au premier et les « soldes » au rez-de-chaussée. Ne pouvant pas être à la cave et au moulin, vous ne serez pas accueilli par l’équipe de l’Âge d’Or mais par Germain, le responsable du magasin.

Plus d'informations»

Ouverte en novembre 2007 au 24, rue des dominicains , la librairie Slumberland tome 6 prolonge l’activité de deux fameuses librairies liégeoises : la Marque Jaune et l’Espace 9ème Art. Point de rencontre incontournable des passionnés de bande dessinée et de comics de la cité ardente, Slumberland tome 6 possède également un des plus grands espaces manga d’europe. Les plus jeunes lecteurs y trouveront également leur bonheur dans la partie consacrée aux livres pour enfants. Enfin, Slumberland tome 6 dispose également d’une belle collection d’objets et d’images liés au IXème art.

Plus d'informations»
Slumberland 5
octobre 312009

A la fin des années 70, Michel Demeulenaere est étudiant en histoire de l’art à l’UCL à Louvain-la-Neuve. Il cherche alors un petit boulot et est engagé comme « student » à la librairie BD « Magic Mecanic ». Cette librairie BD, qui n’existe plus aujourd’hui, a vu passer quelques-uns de nos libraires actuels. Mais, atteint par le virus du libraire, Michel arrête ses études et ouvre sa propre librairie à Louvain-la-Neuve en Septembre 1981 : « Le courseur ». Mais une librairie ne lui suffit plus et surtout, Michel veut créer sa maison d’édition (sur l’exemple des éditions « Magic Strip » de Didier et Daniel Pasamonik). Mais son banquier ne veut pas lui accorder de prêt pour une maison d’édition mais il est d’accord pour une librairie. C’est alors qu’il rachète la librairie spécialisée BD et bouquinerie « Mijade » à Namur en 1985 (elle avait été fondée en Avril 1981). De la librairie de l’époque, Michel ne conserve que le nom, la déménage un peu plus loin dans la Rue de l’ouvrage et commence à lancer sa maison d’édition : Les Editions du Miroir. Michel s’occupe du magasin de Namur tout en gardant un oeil sur sa librairie de Louvain-la-Neuve. Puis il édite le magazine « Bédélire » avec Tropica BD à Charleroi et Slumberland à Bruxelles (30 numéros seront édités jusqu’à sa suspension mais une nouvelle formule de « Bédélire » est en préparation). En 1989, Michel revend les Editions du Miroir, alors trop lourdes à financer aux Humanoïdes Associés. C’est en 1993 que Michel se lance dans l’édition de livres pour la jeunesse avec les Editions Mijade. En 1997, il revend son magasin de Louvain-la-Neuve « le courseur » à Jacques Glénat … qui le transforme en Slumberland 3 (les 2 autres étant à Bruxelles). « Mijade » est actuellement considérée comme une importante maison d’éditions, d’autant plus que Michel s’attaque à l’étranger. L’édition à pris le dessus sur la librairie chez « Mijade » même si la librairie reste très vaste et très moderne. Elle vient juste d’être rénovée en Septembre 2000, après diverses petites rénovations antérieures. Michel s’occupe de la maison d’édition et Michelle Alexandre s’occupe de la librairie. En 2005, il passe la main au goupe Glénat, et Mijade devient Slumberland 5. Au cours de l’année 2005, de très importants travaux d’agrandissement et de rénovation ont été effectués. La librairie a absorbé la surface du commerce attenant et dispose à présent d’une galerie à l’étage pour y faire des expositions.

Plus d'informations»
Slumberland 4
octobre 312009

C’est le 15 janvier 1979 que Yves Schlirf commence son histoire au 27, Chaussée de Vleurgat, dans un espace petit et enfumé, véritable piège à fille comme le rapporteront certains habitués de ces premiers jours. Avec Pascal Grognard, en 1981, il réussit la première implantation durable de la BD à l’Université Libre de Bruxelles. Placée dans un endroit stratégique (le hall de la cafétéria !!!), la librairie s’appelle alors « Bidouille » … Se sentant pousser des ailes, notre ami installe son stock de 3000 bouquins dans le sud de Bruxelles, à moins de 100 mètres du Bois de la Cambre. La librairie devait s’appeler Bidouille, mais au terme d’une  » franche et amicale  » discussion, Bernard Hislaire convainquit Yves de l’appeler Schlirfbook, tout simplement. Nous sommes alors en 1982. Dans les années qui suivirent, Schlirfbook fera le mur de la Galerie d’art Wittamer en organisant des expositions de Schuiten, Boucq, Moebius, Manara, Liberatore … ainsi que Milton Caniff. Perçant petit à petit le monde de la BD, Yves entre dans la carrière en 1986 comme mercenaire de luxe de Jean Vanhamme, au service promotion des éditions Dupuis, qu’il quittera à pas de loup l’année suivante, après avoir marqué l’histoire du métro bruxellois (et du marketing belge) par une animation sur le thème : Yoko Tsuno, la fièvre des tramways jaunes … Il reviendra à l’édition quelques années plus tard comme directeur littéraire pour Dargaud Bénélux … Activité au combien intéressante qui lui permettra de s’occuper de série mythique comme XIII, Pin-UP, les Innomables, les Complaintes des Landes Perdues, ou de découvrir des génies du dessin comme Delaby et son « Murena ». Mais toute cette énergie dépensée dans l’édition ne lui fera pas oublier sa librairie, qui s’agrandira en deux fois (1988 et 1994), pour devenir aujourd’hui un véritable temple de la Bande Dessinée … judicieusement entretenu par une chouette petite équipe de vendeurs spécialisés … En 2002, Yves Schlirf abandonne la librairie pour consacrer l’entièreté de son temps à Dargaud, éditeur pour lequel il est directeur littéraire. La librairie est alors rachetée par le groupe Glénat et rebaptisée Slumberland 4 …

Plus d'informations»
Slumberland 3
octobre 312009

Créée en Septembre 1981 par Michel Demeulenaere (Mijade), la librairie s’appelait alors Le Courseur. La librairie poursuit son petit bonhomme de chemin jusqu’en 1997 puis, Michel revend Le Courseur à Jacques Glénat … qui le transforme en Slumberland 3. Pourquoi Slumberland 3 ? Juste parceque la librairie devient le petite soeur de Slumberland et Slumberland 2, les librairies de Bruxelles. Dès son rachat, la librairie est immédiatement transformée … on reconnaît d’ailleurs la marque de fabrique des librairies Slumberland. Vous serez très bien accueilli par Anne, une charmante illustratrice qui a trouvé son bonheur en côtoyant quotidiennement des Bandes Dessinées et Emmanuel, ancien employé du courseur et passionné depuis toujours par la BD … en Octobre 2005, Slumberland déménage et s’installe au 9 Place de l’université, dans des locaux plus grands, toujours à Louvain-la-Neuve.

Plus d'informations»
Slumberland 2
octobre 312009

Situé juste derrière le Shopping de Woluwé St Lambert …vous n’aurez aucun problème de parking pour vous rendre a Slumberland II. Il est évident que le « Slumby II », comme aiment à l’appeler ses chaleureux tenanciers, est le prolongement ,une sorte de succursale à Slumberland, qui lui se trouve au Centre Belge de la bande Dessinée, Rue des Sables (depuis peu, une autre petite soeur, Slumberland 3, s’est ouverte à Louvain-La-Neuve). Ouvert en 1996, le magasin est tenu actuellement par Phillippe (Ex-Moulinsart) et Vincent (Ex-rien du tout, mais diplômé en journalisme quand même) … un couple gai nous demanderez-vous ? … non non, pas du tout insiste Vincent !!! Le magasin s’étend dans le cadre d’une ancienne taverne … mais point de bière ne vous sera servie, les pompes ont définitivement disparues pour laisser place à la BD … Ici, c’est BD, BD et rien que BD. Et Vincent nous a confié que les séances de dédicaces vont commencer à se succéder … au moins une par mois selon ses dires … je cite : « d’abord les copains … puis on essayeras d’attraper l’un ou l’autre nom connu » ou encore, je recite : « qui va piano va sano e lontano !!! » dixit un grand philosophe italien (dont le nom m’échappe) … telle est la devise du Slumby II. Alors foncez, et surtout, évitez de courir en face de la librairie, au Woluwé Shopping Center, pour aller acheter des BD neuves, … vous passeriez à côté de quelque chose …

Plus d'informations»
Slumberland 1
octobre 312009

Situé à l’intérieur du Centre Belge de la Bande Dessinée depuis 1989, Slumberland vous en met plein les mirettes … Le bâtiment en lui-même vaut le détour. En effet, l’Art Nouveau et l’architecture du maître Victor Horta font de cet endroit un lieu unique !!! Anciennement, le building abritait des magasins de Tissus de la famille Waucquez … en 1965, cette entreprise de textile en gros s’en va. Dès lors, le bâtiment est resté a l’abandon pendant 16 longues années, accumulant les dégradations du temps. Ce n’est qu’en 1975 que la Commission Royale des Monuments et des Sites classe le bâtiment. Et pour notre plaisir à tous le C.B.B.D. ouvre ses portes en 1989 et propose « à qui veut » de s’installer dans le bâtiment pour ouvrir une librairie spécialisée. Seul impératif : celle-ci s’appellera « Slumberland ». Qu’à cela ne tienne … Jacques Glénat (oui oui … des éditions Glénat) décide de sauter sur l’occasion et le projet voit le jour, également en 1989. Pour la gérance des différents « Slumberlands » (car il y’en a trois !!! un deuxième à Woluwé-Saint-Lambert, le Slumby II, autrement dit, Slumberland 2 et un troisième à Louvain-La-Neuve, Slumberland 3), c’est à Carine Schmitz qu’il faut s’adresser … mais pour l’accueil, … c’est à Manuella François que vous avez affaire. Femme avec laquelle vous pouvez toujours discuter de BD, forcément, mais aussi de ski ou encore de conception de site web (comme on aime çà !!!)

Plus d'informations»
Skull (The)
octobre 312009

Fondé le 7 décembre 1970 par Ninette Amiel, et officiellement la librairie BD la plus ancienne de Bruxelles, « The Skull » fête ses 30 ans en l’an 2000. Ninette a toujours été passionnée par la BD et tombe littéralement amoureuse de Blake et Mortimer à son retour du Maroc, où elle était secrétaire de direction. Le magasin, qui se situait au début tout près du Pont Germoir, était à la base spécialisé en comics américains et tire son nom de l’un d’eux. Installé depuis 1976 dans la commune de Saint-Gilles, « The Skull » (le crâne en anglais) se spécialise dans la BD, la science-fiction et le cinéma (en bas). En 1998, Ninette passe la main à ses deux fils, Eric et Frank Coune, Eric s’occupant de la librairie et Frank plutôt de la gestion. Même si les deux fils (qui sont tombés dedans quand ils étaient petits) reprennent le flambeau, Ninette est toujours là, pour notre plus grand plaisir. Eric décide alors de créer une galerie d’expos et d’inviter, chose extrêmement rare (entre autres dessinateurs connus), deux mois par an (normalement les mois de juillet et août), les élèves des écoles d’art de Bruxelles à exposer leurs travaux de fin d’études (Le CERG, Saint-Luc, et l’Académie des Beaux Arts). Même si la manière dont les sérigraphies encadrées sont suspendues m’a toujours paru très impressionnante, n’ayez crainte, allez-y, la seule chose qui risque de vous tomber dessus, sont des passionnés …

Plus d'informations»
Ribambelle
octobre 312009

Depuis des dizaines d’années, Catherine Crochelet et son mari Eric (mais oui, vous savez, le Eric Crochelet de Little Nemo) … couraient les brocantes et bourses aux jouets. C’est alors qu’elle pense qu’un magasin d’occasion pour enfants est une bonne idée ! En Septembre 1995, Catherine ouvre son petit paradis qu’elle nomme, à juste titre, « Ribambelle ». Pourquoi « Ribambelle » ? Pour rendre hommage aux enfants … et à Roba. Au départ, le magasin se spécialise dans les BD, livres et jouets pour enfants. A la suite, sont venus s’ajouter les cadeaux para BD … Comme ça tombe bien d’avoir créé ce magasin-là. C’est en effet le seul dédié aux enfants à quelques kilomètres à la ronde … il n’y avait pas de librairie spécialisée dans le quartier de la Place du Châtelain. Alors même si vous n’êtes pas un enfant ou si vous êtes un grand enfant ou si tout simplement vous êtes un enfant, n’oubliez pas … Ribambelle.

Plus d'informations»
Profil BD
octobre 312009

Après 10 ans de travaux forcés dans une banque (on ne la nommera pas, histoire de rester décent !!!), Jean-Luc, qui s’ennuyait profondément décide de se lancer dans la Bande Dessinée, enfin plutôt dans la vente de BD et ouvre Profil BD en Août 1996. Passionné par la BD et plus spécialement par les objets 3D, images et figurines, il devient collectionneur … voilà ce qui l’amène simplement à ouvrir sa boutique. Dans un premier temps située au numéro 22 de la Rue Ernest Cambier, la librairie déménage au numéro 17, passant ainsi de 30 m2 à 45 m2. Mais Jean-Luc décide que ce n’est finalement pas assez grand et s’agrandit pour passer de 45 m2 à 70 m2. Mais comme jamais deux sans trois, en Juin 2000, il s’agrandit encore pour enfin arriver à 130 m2, ce qui semble lui convenir, pour le moment en tous cas. Tout en s’agrandissant, la librairie se rénove aussi … la boutique paraît avoir été repeinte hier … mais comme on vous l’a déjà dit, l’aventure continue … et y’a pas de raisons que ça s’arrête là !

Plus d'informations»
Point Virgule (Le)
octobre 312009

Le Point Virgule voit le jour en 1981. Librairie générale, elle n’est alors pas vraiment spécialisée en Bandes Dessinées. Après 17 ans de bons et loyaux services, les propriétaires cherchent à remettre leur commerce … ils veulent partir au soleil. C’est justement à cette époque que Michel Pioge, fidèle client et ami des libraires désire changer d’air. En effet, son boulot dans une banque le faisant copieusement ch…, il se dit que la seule chose qui le botterait serait de reprendre une librairie. Et c’est chose faite depuis 1998. Se sentant un peu seul, son goût pour la BD le décide à agrandir et développer le rayon BD … qui compte aussi quelques tirages de tête, … en espérant qu’il ne s’arrêtera pas là.

Plus d'informations»
Phylactère !
octobre 312009

Phylactère !, librairie spécialisée en Bandes Dessinées naît un beau jour de 1996. Trois an plus tard, la librairie est en déclin … et justement ça tombe bien car Dany (pas le dessinateur, mais Dany quand même !) passe par là. C’est donc en Décembre 1999 qu’il reprend la librairie et en fait ce qu’elle est aujourd’hui. Ce moniteur d’auto-école passionné de BD n’a pas arrêté son premier boulot pour autant. Il conduit (ou se fait conduire !) toujours en matinée et s’occupe de sa librairie le reste su temps (enfin presque !), ce qui explique les heures d’ouverture un rien complexes. Dany s’occupe également de festivals puisqu’il est organisateur des festivals (il n’est pas le seul organisateur mais quand même) de Le Roeulx et de Braine-le-Comte. Citons également l’originalité de son magasin : par tranche d’achat de 2000 Fr, on reçoit un numéro de tombola … chaque année en Janvier, Dany (toujours pas le dessinateur !) tire au sort un numéro parmi tous ceux offerts l’année précédente (si vous ne suivez pas, demandez-lui de vous expliquer !) et l’heureux vainqueur repart avec une planche originale (cette année, … Henriet). Allez-y le Mardi, c’est Baloo (« Mission Piston », « John Doe ») qui s’occupe de la librairie !

Plus d'informations»
Ville : Vilvoorde
Spécialités : BD Neuves – BD d’Occasion – Tirages de Luxe
Adresse : Nowélei 52 – 1800 Vilvoorde
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 6h à 18h30
Téléphone : 02/ 251-91-86
Fax : 02/ 253-45-94
E-mail : info@philbo.be
Website : http://www.philbo.be/
Plus d'informations»
Petits Papiers
octobre 312009

A la base, en 1984, « Petits Papiers » était situé Chaussée de Wavre (encore un !!!). La vie suis son cours et … en 1990, déménagement en plein centre ville, cap sur l’autre coin BD, le Boulevard Lemmonier. Marc Braine et Bernadette Bienfait, instigateur et instigatrice du magasin, se sont tout de suite lancés dans la BD une fois les études terminées. Bref ils ont fait d’une passion un métier qu’ils exercent depuis 20 ans. « La passion de l’expérience au service d’autre passionnés » tel est la devise de Marc. En 2005, le magasin déménage à quelques pâtés de maisons, au coin de la place Fontainas et du Boulevard Lemonnier. Fin 2007, « Petits Papiers » inaugure sa galerie située Boulevard Lemonnier au numéro 3.

Plus d'informations»
Paradise BD Strips
octobre 312009

Situé non loin de la Basilique de Koekelberg, Paradise BD Strips a vu le jour en Septembre 1994. C’est tout d’abord grâce à sa librairie de l’Avenue G. Degreef, Florair 3000 (librairie générale), que Laurent Vankerkhove a réussi à donner une nouvelle dimension à sa passion de la BD. Collectionneur assidu, il décide donc d’ouvrir une autre librairie mais celle-ci sera uniquement spécialisée en BD et s’appellera : Paradise BD Strips. Les séances de dédicaces n ‘y sont pas rare (en tant que spécialiste de François Walthéry, celui-ci est même invité permanent !!!) … pourquoi Walthéry me direz-vous ? Même si Laurent n’est pas tombé dedans quand il était petit (il n’est même pas de Liége … oufti !) il est tombé amoureux du bonhomme (de son travail bien-sûr) et de ses personnages. C’est pour cela qu’il devient membre du fan club Walthéry en 1998. Laurent m’a même dit recevoir un imitateur Canadien de Walthéry !!! En plus de tout cela, vous pouvez y faire vos emplettes bébéphiles même le dimanche pendant l’heure du marché dominical (avec ou sans Walthéry).

Plus d'informations»
Ombre du Z (L’)
octobre 312009

L’Ombre du Z fut créé en 1986 par un certain Olivier Wittman (Dieu veille sur son âme) et se situait Chaussée d’Alsemberg, au numéro 41, déjà à Braine l’Alleud. En Octobre 1990, c’est Bernard Suppes qui reprend cette librairie qui porte le nom d’un album de grand Franquin. Ayant toujours travaillé dans le domaine du livre mais passionné par la BD depuis toujours, Bernard est ravi de s’installer à L’ Ombre du Z. Se trouvant un peu isolé, il déménage en Mai 1996 pour le centre ville. Il s’installe au numéro 9 de l’ Avenue Léon Jourez, en lieu et place d’une librairie générale, « Graffiti ». Il se lance alors dans les séances de dédicaces et n’oublie jamais de faire également dédicacer sa porte … vous verrez en y allant !

Plus d'informations»
Oldies
octobre 312009

Oldies a vu le jour le 1er Mai 1981. Christian Verslegers en est l’heureux et sympathique fondateur. Dès le palier franchi … c’est un voyage dans le passé qui vous attend … des objets hétéroclites et anciens (extrêmement pour certains) un peu partout, un parachute fixé au plafond, de la bonne vieille musique … Si vous vous demandez pourquoi Christian Verslegers s’est initialement lancé dans l’ancien , ce dernier vous rétorquera : « Pour échapper à 15 ans de travail à l’Etat, et pour me consacrer à une de mes passions ». Et si vous lui demandez son parcours … en voici un extrait : « Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes … etc. Maintenant que les 50 balais ont sonné à l’horloge de ma vie, je sais que ma ville est pourrie, que ma rue ne sera jamais piétonnière et que Hergé n’a pas eu de bol avec ses héritiers. » Oldies … à voir aussi à Knokke (Patriottenstraat 36/38 – Duinbergen). Très bientôt sur BrusselsBdTour.

Plus d'informations»
Objectif BD
octobre 312009

Si vous lui demandez : pourquoi ouvrir une librairie BD à Jette ? Guy, le patron, vous répondra tout simplement : « car cela manquait au Nord de Bruxelles ». Et c’est aussi parcequ’il s’ennuyait un peu dans son magasin de jouets qu’il a voulu faire quelque chose de plus intéressant pour lui, plus proche de sa passion de toujours pour la Bande Dessinée qu’il se lance dans l’aventure d’Objectif BD au début 1990. Assez petit au départ, le magasin s’agrandit en 1994 … vous connaissez le magasin actuel. Guy aimait recevoir les dessinateurs pour des séances de dédicaces, puis au fur et à mesure, il arrête les dédicaces. Pour notre plus grand plaisir, il récidive aujourd’hui … on vous tient au courant. Ouvert depuis plus de 10 ans, Objectif BD continue de faire son petit bonhomme de chemin et Guy garde le sourire, même après un récent cambriolage …

Plus d'informations»
Musardise (La)
octobre 312009

La Musardise a vu le jour le 19 juillet 1969. C’est Pierre Delsemme qui en est le sympathique fondateur. Au début le magasin vendait exclusivement de l’antiquité. Pierre parcourait alors le pays de brocante en brocante. Puis un jour, voulant vendre ses vieux disques, Pierre tombe sur la collection entière des « Ric Hochet ». Il les engloutit puis les dépose dans la vitrine du magasin avec d’autres bouquins glané a gauche à droite. Très vite, les « Ric Hochet » sont vendus. A partir de là, Pierre Delsemme se dit que le créneaux Bande Dessinée est largement exploitable. Bref, en l’espace de 5 mois il acquiert plus de 2000 BD. C’est à cette époque-là aussi qu’il rencontre Carlo Parillo (Bédéfil). De fil en aiguille, ça discute business, Carlo prête son BDM à Pierre, ce dernier apprend a repérer les BD de valeur … et finalement les deux hommes deviennent ami. Dès lors, depuis 1987 Pierre accentue ses activités bédéphiliques, accumulant les années d’expérience et faisant de lui un réel spécialiste en la matière. Sinon pourquoi « La Musardise » ? ben tout simplement parce que cela signifie flâner en regardant et que cela convient bien au magasin !

Plus d'informations»
Multi BD
octobre 312009
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD neuves – BD d’occasion – Ex-libris – Sérigraphies – Tirages de tête – Objets 3D – Figurines – Mangas – Comics
Adresse : Boulevard Anspach 122-124 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 10h30 à 19h
Téléphone : 02/ 513-72-35
Fax : 02/ 513-72-35
E-mail : info@multibd.com
Website : http://www.multibd.be
La petite histoire : Replié à la campagne, Manu Hermans cultive une de ses traditions familliales : l’élevage de chèvres … ooooh pas beaucoup … juste de quoi s’occuper et s’amuser. C’est plus sa famille du côté de Poitiers, qui elle, en vit. Lui c’est la BD qui le botte … Bref, ce personnage humoristique, Manu, ouvre une première librairie BD … à Mouscron vers 1985 (il n’a plus la précision des dates). En 1988, Il crée la société « Megadif », qui existe encore aujourd’hui mais qui est désormais installée dans la région namuroise. Cette dernière l’approvisionne en tout ce qui est figurines et Objets 3D. Deux ans plus tard, le voilà qui débarque à Bruxelles … avec Multi-BD, en Janvier 1990. On y trouve de tout ! de la BD neuve à l’occase, en passant par le manga, la sérigraphie, les figurines 3D … La clientèle ne tardant pas à arriver en masse, Manu décide d’ouvrir un second magasin, juste à côté sur le même trottoir : La Bulle d’Or, où il se trouve le plus souvent, laissant la responsabilité de Multi BD à Serge. Lorsque vous flânez dans le magasin, vous pouvez admirer les nombreuses dédicaces sur les murs, comme par exemple, celles de Pleyers et Walthéry, entres autres.

 

Plus d'informations»
Mission BD
octobre 312009

Jean-Paul Pessemier est en quelque sorte la « star » des libraires spécialisés. Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que avant de créer Mission BD, Jean-Paul animait tous les jours et en direct le « Top 50 » sur « Canal + Belgique » et animait également une émission quotidienne sur « Radio Contact ». Un jour, « Canal + » change son fusil d’épaule et ses émissions ne sont plus en direct mais en différé. La challenge n’a donc pour lui plus rien à voir et il décide de quitter. Mais que va-t-il faire ? Je vais vous le dire, il va ouvrir une librairie spécialisée en BD … sa passion de toujours. Nous sommes en 1992, Jean-Paul veut alors racheter le seul magasin de BD de Nivelles (qui était à remettre) : Alinéa BD. Mais ils n’arrivent pas à s’entendre sur les prix et Jean-Paul décide de créer son propre magasin, il s’appellera : Mission BD. Il loue un immeuble de la rue de l’Evécher (le numéro 1). Mission BD devient alors la seule boutique spécialisée en Bandes Dessinées de Nivelles. Il continue parallèlement ses activités sur Radio Contact et laisse tomber petit à petit pour ne se consacrer qu’à la BD. En 1995, Jean-Paul s’associe pour créer une librairie BD au shopping de Nivelles. La boutique s’appelle « Espace Cartoon » et est spécialisée en BD et para BD (surtout des vêtement). Mais une mésentente entre associés le force à vendre ses parts … la boutique fera faillite quelques mois plus tard. En 1997, « Mission BD » déménage au 3 rue de l’Evêcher, juste à côté de l’ancien. Mais, la taille de la librairie (pourtant assez conséquente) ne suffit plus et Jean-Paul nous annonce que la prochaine fois sera la bonne et que quand il aura trouvé plus grand, il n’hésitera pas à redéménager encore … mais pour acheter cette fois-ci.

Plus d'informations»
Marque Jaune (La)
octobre 312009

La bio arrive … juste un peu de patience … SVP. L’équipe de BrusselsBdTour. Depuis ce 1er novembre 2003, la Marque Jaune se situe rue des Dominicains, 20 à quelques mètres à peine de la Galerie Opéra. Pour mieux vous accueillir, elle propose désormais de nouveaux espaces, des rayons littérature pour enfants et « auteurs liégeois », un lieu de rencontre où la librairie organisera une fois par trimestre la venue d’un auteur.

Plus d'informations»
Malpertuis
octobre 312009
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD de science-fiction – BD fantastiques – Livres BD de science-fiction – Livres fantastiques
Adresse : Rue des Eperonniers 18 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Mardi au Samedi de 9h30 à 19h
Téléphone : 02/ 512-83-00
E-mail : 101612.2350@compuserve.com
La petite histoire : Crée en 1976 par Alain et Claire Walsh, « Malpertuis » est une librairie spécialisée dans la science-fiction le fantastique, l’étrange et l’ésotérisme (en BD bien sûr mais également romans, …). Pourquoi « Malpertuis » ? Tout simplement en hommage au roman de Jean Ray. Pourquoi ouvrir une librairie ? Pour vivre entouré des choses que l’on aime et des gens qui aiment ces choses. Les risques ! Existe-t-il une seule raison rationnelle pour passer la majeure partie de sa vie active a effectuer un boulot insipide ou déplaisant ? Le véritable risque est là. L’optique de départ est restée inchangée, mais la BD s’est introduite dès les premiers mois d’existence. Petit à petit les rayons se sont étoffés et l’offre s’est agrandie. L’amateur de BD est éclectique et apprécie généralement, outre les grands de la science-fiction et du fantastique un choix plus vaste. En fait, l’atmosphère conviviale a permis grâce aux conseils et avis des lecteurs une évolution régulière illustration, calendriers etc. Et ça continue … Pourquoi ne pas aller y jeter un oeil ? En plus « Malpertuis » est situé dans une des plus chouette ruelle de la capitale qui est elle-même située dans un des plus chouettes coins de la capitale, même si il n’est pas évident de se garer. Un tuyau, il y a un parking souterrain aisé Place de l’Europe (souvent appelée place de l’Agora), si bien sûr vous désirez donner quelques deniers à la ville de Bruxelles … mais pour « Malpertuis », ça vaut bien le coup.

Plus d'informations»
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : Musée BD – Salon de lecture – Espace télé – Librairie spécialisée – BD neuves – Para BD
Adresse : Boulevard de l’Impératrice 1 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Téléphone : 02/ 502-94-68
E-mail : info@jije.org
Website : http://www.jije.org/
Plus d'informations»
Main Blanche (La)
octobre 312009

Après avoir passé 6 ans aux Beaux-arts et y avoir étudié la pub, la décoration et le dessin, Christian Crickx travaille pendant de nombreuses années comme décorateur d’intérieur. Il sera également le coloriste attitré de Jean-François Charles. Mais son âme de collectionneur de BD prend le dessus et il ouvre son magasin, La Main Blanche (en hommage à Will), situé au numéro 492 de la Chaussée de Bruxelles, en Mai 1985. Au début des années 90, Christian se trouve un petit peu trop à l’étroit dans son magasin et décide d’acheter un vieille bicoque qu’il va retaper. Après 2 ans de travaux, La Main Blanche déménage juste en face, au numéro 373, en 1996. C’est sur des brocantes que Christian a trouvé toutes les pièces, pour le moins originales, qui décorent son magasin (vieux moules de Clabecq, ancienne lampe d’hôpital, …). Collectionneur de vieux « Spirou », c’est plutôt vers les pixis que s’est dirigé le magasin. La Main Blanche regorge de ces petits objets … Une des meilleures librairies de Belgique ! Ne manquez pas de visiter son autre site : http://www.pixifolies.com

Plus d'informations»
Lotus Noir
octobre 312009

Ouverte en Mai 2006, sans doute la dernière-née des librairies spécialisées en BD et para BD à Bruxelles, ce nouvel espace pimpant neuf et sympathiquement design renferme cependant des trésors qui, comme les pointes cachées des icebergs, vont transpercer les cœurs des vrais collectionneurs. C’est en effet une collection acquise avec passion pendant près de 45 années par son papa André, disparu beaucoup trop tôt, dont Didier Pierrequint va hériter. Inutile de dire que Didier, 40 ans, est, comme Obélix, tombé dans la potion magique de ce monde du 9ème art qui a acquis ses lettres de noblesse parmi toutes les tranches d’âge et de population. Didier a grandi entre « Blake et Mortimer », « Tintin » et bien d’autres. Grâce à ce merveilleux cadeau, il a pu créer un univers chaleureux et convivial où se succèdent les séances de dédicaces. Son cousin et associé, Olivier, 33 ans, lui, a d’abord hérité de la passion de son oncle André mais, tout jeune déjà, est tombé amoureux fou de « Natacha ». Comme celle-ci était déjà fort occupée par sa profession, Olivier a dû choisir un métier qui, lui aussi, était fort à son « goût » et qu’il a exercé dans des lieux prestigieux pendant plus de 10 ans : celui de cuistot. La création d’un club d’amateurs de BD, la création d’une collection propre lui ont fait acquérir des compétences bien utiles au « Lotus Noir ». Toujours à la recherche d’albums ou d’objets rares, ces deux compères achètent ou rachètent tout ce qui pourra un jour faire votre bonheur : albums, posters, sérigraphies, lithographies, cartes postales, publicités anciennes, puzzles, objets 3D, etc. C’est aussi dans une rue commerçante particulièrement agréable d’Uccle que « Lotus Noir » vous invite à une découverte surprise.
Le blog :
http://lotusnoir-info.blogspot.com/

Plus d'informations»
Little Nemo
octobre 312009
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD d’occasion – Planches originales – BD de collection – Gadgets – Vieux jouets – Pièces de collection
Adresse : Boulevard Lemmonier 25 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 10h30 à 18h30
Téléphone : 02/ 514-68-04
E-mail : jonathan.crochelet@freegates.be
La petite histoire : C’est en 1990 que la librairie BD Little Nemo voit le jour. Dix ans déjà … D’abord située Chaussée de Wavre (au coin entre la Chaussée de Wavre et la Rue du Trône, vous savez, l’ancienne boucherie) pendant sept ans … la boutique déménage en 1997 pour se retrouver en plein centre d’un coin BD … le Boulevard Lemonnier … Eric Crochelet, le maître des lieux, est collectionneur BD depuis plus de 25 ans … et c’est spécialisé dans les vieux trucs, les gadgets, … les Tintin des années 60 … vous trouverez probablement quelque chose d’intéressant en vous faufilant entre les piles de BD d’occase (atteignant parfois des sommets). Pas de doute, Eric aime les vieux trésors. Incroyable parcours pour cet ex-cuisinier à l’Ambassade d’Allemagne de l’Est !!! Jusqu’à la chute du mur, en 1989, Eric préparait les petits plats des grands de ce monde, sans en oublier pour autant la BD car déjà à l’époque, il court de brocante en brocante, son boulot lui laissant les après-midi libres … mais le sort en a voulu autrement … Pour la petite histoire, sachez que sa femme Catherine ouvre en 1995 son magasin BD à elle toute seule à Ixelles … spécialisé dans les BD et les livres et jeux pour enfants … allez y jeter un coup d’oeil, ça s’appelle Ribambelle.

Plus d'informations»
Ligne Claire 2
octobre 312009

C’est en 1986, que Michel Schelkens ouvre son petit magasin qu’il nomme Ligne Claire. Après 12 ans de bons et loyaux services, la librairie, devenue trop petite, déménage pour la Grand-Rue. Que faire avec l’ancien magasin ? D’abord on y met des jeux de rôles, puis … des vidéos, des jeux et … des comics et des mangas et on obtient un des plus important magasin de comics et mangas de Belgique. Pourquoi ? En 1994 déferla sur l’Europe une vague venue du Japon appelée manga. Celle-ci ne le laissa pas indifférent car un très jeune public qui ne fréquentait plus le magasin car peu intéressé par la Bande Dessinée classique se mit à lui réclamer des mangas. Il se renseigna pour en obtenir, et chose incroyable, Michel se mis à vendre des BD en japonais ! Le désavantage de la chose était que les enfants venaient très nombreux au magasin, et qu’ils étaient très bruyants, et de ce fait, dérangeaient le public plus classique. Qu’à cela ne tienne. Michel avait été sollicité pour vendre du jeux de rôles et il souhaitait ouvrir un rayon comics. Le magasin devenant trop petit pour tout mettre, il déménage son Ligne Claire principal pour la Grand-Rue. On trouve là-bas tout ce qui se fait en matière de BD franco-belge. Il transforme alors l’ancien magasin en antre de la japanimation et du cimic … et çà s’appelle toujours Ligne Claire. Pour le différencier sur BrusselsBdTour, nous l’avons appelé Ligne Claire (2), Ligne Claire (1) étant devenu le magasin principal.

Plus d'informations»
Ligne Claire 1
octobre 312009

Certains, quand ils étaient petits, sont tombé dans la potion magique, on ne citera pas de nom afin de ne pas devoir payer de royalties … Michel Schelkens, par contre, est tombé dans la Bande Dessinée; et il a continué à s’en nourrir durant toute son enfance. De « Prince Vaillant », à « Jerry Spring », en passent par les « Belles Histoires de l’Oncle Paul », tout y est passé et rien n’est parvenu à le rassasier. Encore aujourd’hui, il dévore plus de 90% de ce qui se produit en BD. A la fin de ses études, il n’avait qu’un seul et unique but : ouvrir un magasin de Bandes Dessinées ! Après avoir visité de nombreuses villes de wallonnie, son choix s’est arrêté sur Mons. Mons, petite ville de caractère et de charme, avec ses petites rues à pavés, sa Grand-Place aux cafés multiples, son Doudou et surtout, sa population estudiantine qui lui donne vie. Le voici installé à Mons … et conquis sous son charme depuis 1986. C’est en 1986 donc, que Michel ouvre son petit magasin Rue des Capucins … il l’appellera : Ligne Claire. Pouquoi Ligne Claire ? Je cite : « Le premier à avoir employé ce terme est Benoît Peters, dans un ouvrage qui s’appelait « Les héritiers d’ Hergé », et qui parlait non pas de mon « ami » Nick Rodwel, mais de tous les dessinateurs qui avaient subit l’influence d’ Hergé sur leur travail. » Voilà, vous savez tout. Au fil des ans, la librairie se fait de plus en plus grande, mais ce n’est tout de même pas suffisant. En 1998, Michel saute le pas vers un très grand magasin de plus de 200 mètres carrés au numéro 66 de la Grand Rue. Cette surface permet à Michel de créer une salle d’expo qui reçoit te temps à autres la visite des grands noms de la BD. Le « petit » magasin Ligne Claire existe toujours et est spécialisé en comics et mangas. Il s’appelle également Ligne Claire. Pour le différencier sur BrusselsBdTour, nous l’avons appelé Ligne Claire (2), Ligne Claire (1) étant ce magasin-ci.

Plus d'informations»
Librimages
octobre 312009

Librimages a toujours été une librairie, aussi loin que les souvenirs remontent à la tête de Christophe Vyncke, le fils de la maison. Crées par ses parents Michel et Therèse il y a longtemps déjà, la librairie, générale jusque là, s’est recentrée sur la BD en 2001. Le rayon BD s’est considérablement agrandit, tout comme le magasin. En 2004, Christophe, Michel et Therèse décident de monter des expositions de BD et des séances de dédicaces. Quelle bonne idée, d’autant qu’il ont toujours baigné dans ce milieu. En effet, Michel a longtemps été représentant chez Glénat et Therèse a fait partie de la première équipe de Slumberland I, au Centre Belge de la Bande Dessinée. Ils aimeraient encore s’aggrandir pour que la BD et les expos occupent une place encore plus importante chez eux … que demander de plus !

Plus d'informations»
Jaune
octobre 312009

Jaune est né en Mai 1984 sous limpulsion dune seule et unique personne : Jean-Pol Saenen. Ce dernier avait pourtant débuté des études dinfirmier avant de se lancer à son compte dans sa passion, vous laurez deviné … la Bande Dessinée. Fraîchement entré dans lâge adulte, tout débuta lorsquil repéra une maison à labandon, Rue Marie-Christine au numéro 124. Quelques coups de fil et une signature plus tard … et Zou ! Jaune sinstalle dans la commune de Laeken ! Et pourquoi « Jaune » me direz vous ? … une inspiration de « La Marque Jaune » ?… non, non, pas du tout : Jean-Pol avait repeint les montants des fenêtres en jaune … et comme il avait pas de nom précis en tête … et bien, Jaune fit bien laffaire. En 1990, le succès croissant, Jean-Pol Saenen devient propriétaire, le magasin se fait un lifting et offre alors un étage supérieur consacré aux sérigraphies et à lencadrement de celles-ci. Nombres de dessinateurs sont passé par ce lieu incontournable, citons entre autres : Mézières, Dany, Berthet,… Sinon depuis 1998, Jaune a une petite soeur ou un petit frère, cest vous qui voyez qui a vu le jour à Wavre et qui se prénomme à juste titre : Jaune 2. Jean Pol soccupe du nouveau né, tandis que son fils, Cédric, soccupe du magasin de Bruxelles. En mai 2001, la gestion des deux librairies savérant ardue, Jean-Pol décide de fermer celle de Bruxelles, afin de se consacrer pleinement à son nouveau bébé … avant que la clientèle bruxelloise ne se soulève et crie à la réouverture ! Après mûre et sage réflexion Jean-Pol se lance donc en quête dun éventuel repreneur motivé … et ne devra pas chercher longtemps, puisqu en décembre 2001, la librairie est reprise par Geoffroy Warnauts, alias Joe, jeune bédéphile passionné qui, du haut de ses 21 ans, espère bien garder haut les couleurs de Jaune … En 2010, après 9 années daventures épiques en solo, sa soeur Christelle se joint à lui pour le projet dune belle et grande librairie de qualité et se mettent donc en quête dun nouveau local. En octobre 2010, après 26 années de bons et loyaux services à Laeken, Geoffroy et Christelle Warnauts ré-ouvrent donc leur librairie JAUNE à Jette, Rue Léopold 1er, à deux pas de la place du Miroir, dans un local de près de 200m², où se cotoient désormais romans, livres jeunesse, et bien-sûr et surtout… Bandes Dessinées! Hermann et Eric Warnauts liens de sang obligent , sont les premiers auteurs à inaugurer ce nouvel espace, qui devraient encore voir défiler nombre de dessinateurs et damoureux du Neuvième Art !… L’aventure continue !

Plus d'informations»
Image-In
octobre 312009

C’est en Mars 1990 que Patrick (avec l’aide de son épouse Béatrice) crée sa librairie sur le lieu même d’habitation. Passionné par la Bande Dessinée depuis son plus jeune âge, après des études de bibliothécaire (encore des livres !!!), au chômage pendant un an (il en a profité pour lire), il s’installe pour faire lire les gens (il n’a pas arrêté de lire pour autant). L’aventure dure depuis dix ans et est toujours passionnante puisque, je cite : « la BD l’est toujours (passionnante) et les lecteurs de BD sont des gens sympa ». A souligner l’aide plus qu’appréciable d’une épouse qui s’est mise un peu, elle aussi, à la BD.

Plus d'informations»
Idée Fixe (L’)
octobre 312009

L’idée Fixe existe depuis 1996. Les fondateurs, Nathalie Van den Borre et Touati Redouan, évoluent dans le milieu du livre et de la BD depuis dix ans. Touati a travaillé six ans à l’ancien Pêle-Mêle … qui s’appelait alors Philo 80. Apprenant toutes les ficelles du métier, Touati et Nathalie décident de se lancer dans l’aventure « L’Idée Fixe » et devenir ainsi leurs propres patrons. La Bande Dessinée est l’une des très bonne carte de visite du magasin. Beaucoup de gens se déplacent de loin (France, Pays-Bas, Suisse, Canada) pour s’approvisionner à L’Idée Fixe, et ce dut à la qualité (si c’est pas neuf, on dirait que ça l’est) et les prix très démocratiques. Vous êtes accueillis dans un espace spacieux et soigneusement rangé. Leur but ? : « Faire de nos clients des amis … c’est notre idée fixe ». En plus, il y a même une fresque de Lucky Luke au mur (voir photos ci-dessous) … même si le projet n’est pas de Morris.

Plus d'informations»
Ville : Louvain
Spécialités : BD Neuves – BD d’Occasion – Mangas – Comics
Adresse : Parijsstraat 16 – 3000 Louvain
Heures d’ouverture : Ouvert du Lundi au Samedi de 10h à 18h30
Téléphone : 016/ 22-58-40
Fax : 016/ 29-47-85
E-mail : info@hbl.be
Website : http://www.hbl.be/
La petite histoire : Bart PINCEEL
Plus d'informations»
Het B-Gevaar
octobre 312009
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : Spécialiste bruxellois de la BD néérlandophone : BD neuves – BD d’occasion – BD anciennes – Ex-libris – Sérigraphies – Objets 3D – Figurines – Tirages de tête – Tirages de luxe – Comics – Expositions-ventes
Adresse : Rue de la Fourche 126-128 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 11h30 à 18h30
Téléphone : 02/ 513-14-86
E-mail : info@b-gevaar.com
Website : http://www.b-gevaar.com/
La petite histoire : Il était une fois, il y a quelques années, une personne nommée Erik Deneyer qui avait ouvert à Bruxelles une librairie spécialisée en Bandes Dessinées néerlandophones: « Het B-Gevaar », qui prend place dans une ancienne agence immobilière en plein centre de Bruxelles, … c’était le 11 mars 1993. Erik a d’abord suivi des études de communication, réussies avec succès à Hasselt. Son graduat en poche, il travaille un petit temps avant de laisser libre cours à sa passion : la Bande Dessinée. Collectionneur dans l’âme, ancien chasseur de dédicace, Erik oeuvre désormais pour le bonheur de tous, et plus particulièrement pour les néerlandophones. Grâce à une exposition sur le père spirituel de « Néron » (Marc Sleen) et au choix du nom du magasin, ce dernier a suscité l’intérêt de la presse nationale. Petit à petit, Het B-Gevaar s’est fait une réputation internationale grâce à la production d’impressions exclusives (ex-libris) destinés à la promotion des albums. En sept ans, plus de 125 auteurs sont venus au magasin pour signer ou dédicacer leur travail. Plus de 250 sérigraphies ou offsets ont été produits afin de stimuler l’achat de certains albums (parfois même représentant 20% de la vente du tirage néerlandophone) ou de mettre l’accent sur la qualité de séries moins connues. En outre, Het B-Gevaar coorganisait des festivals en Belgique et aux Pays-Bas. En 1996, Het B-Gevaar fit une nouvelle entrée sur le marché de la Bande Dessinée. Un nouvel éditeur vit le jour via la création de son propre label « Enigma ». L’édition débuta par de modestes traductions de matériel étranger (Kane, « Da’s nu mijn vader ») et par la sortie d’éditions de luxe (« Kobe de Koe »). Plus tard, les auteurs furent chargés de produire du matériel original exclusif pour « Enigma » (« Lea, Kobe: The Rite of Spring »). Affaire à suivre … Depuis début 2002, Het B-Gevaar a ouvert sa salle d’expo au premier étage et organise des expos-ventes-dédicaces tous les mois en partenariat avec l’ASBL Nerotiekers … Une multitude de planches sont également en vente sur le site de la librairie.

Plus d'informations»
Ville : Louvain
Spécialités : BD Neuves – BD d’Occasion – Para-BD – Tirages de Luxe – Figurines – Objets 3D
Adresse : Mechelsestraat 35 – 3000 Louvain
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h
Téléphone : 016/ 23-89-53
Plus d'informations»
Gavilan
octobre 312009

Gavilan est un lieu où se côtoient harmonieusement la richesse des livres se mêlant à l’indiscrétion des journaux et autres revues de tous bords, dans différentes langues, le tout parsemé de savoirs et joies virtuelles. Le coin BD n’a pas été oublié. Gavilan propose différents styles de dessins, scénarios, … La BD n’étant pas uniquement le domaine réservé des juniors, une gamme de BD pour enfants et pour adultes est à votre disposition, sans oublier le grand éventail des comics japonais, les mangas.

Plus d'informations»
Galerie TG
octobre 312009

C’est en 1986, après ses études d’économie, que Thierry Goossens, le maître de céans, ouvre sa librairie-galerie. Thierry crée donc la première librairie-galerie spécialisée en Bandes Dessinées en Europe … il n’y en avait pas d’autres. Il y avait bien des librairies, des galeries, mais pas de librairie-galerie … enfin vous aurez compris, quoi !!! Il crée ainsi un endroit dont rêvaient depuis longtemps les passionnés de BD. Ce passionné réussi donc à concilier une librairie qui vend du neuf, une galerie de sérigraphies et lithographies assez conséquente et une salle d’exposition (il n’est plus le seul aujourd’hui mais à l’époque,…) Les plus grands auteurs exposent leurs planches originales chez lui (79 expositions au moment où nous écrivons ces lignes) … et dire que le numéro 2 de la Place Fernand Cocq abritait un salon de coiffure … Mais le magasin ne lui plaît plus comme çà, alors on change tout et on recommence … Mais l’évolution de la production et la masse de nouvelles sorties risquait néanmoins d’en arriver inéluctablement à un esprit « grande surface » ce qui a entraîné une remise en question des activités à l’Espace BD. La décision fut difficile à prendre, mais la métamorphose inévitable. Un nouvel ESPACE BD est donc né avec un rayon librairie plus restreint, beaucoup plus sélectif également, permettant enfin de renouer avec l’esprit de la boutique spécialisée où le conseil avisé d’un spécialiste reprend la place qu’il n’aurait jamais dû perdre. Bien plus vaste et lumineuse que précédemment, la Galerie Thierry Goossens accueillera à partir d’Avril 2008 les amateurs du 9e Art dans le cadre élégant d’une véritable galerie au décor raffiné pour des activités de prestige qui ne manqueront pas de susciter l’intérêt d’un grand public. Si l’exposition permanente présentera un aperçu de l’œuvre d’une vingtaine d’auteurs, la galerie sera avant tout consacrée à la présentation d’un auteur en particulier.

Plus d'informations»

La Galerie Champaka fait entrer la Bande Dessinée au Grand Sablon, un quartier traditionnellement dédié aux arts « anciens », « modernes », « contemporains » et « premiers ». Dans une maison de maître, sur deux niveaux, la galerie témoigne que les créateurs actuels de la Bande Dessinée sont les héritiers des grands maîtres du passé, tout en perfectionnant sans cesse une technique de narration qui fait de la Bande Dessinée un art contemporain majeur. Inaugurer la galerie avec le travail de Bernar Yslaire s’inscrit dans cette logique ambitieuse.

Plus d'informations»
Forbidden Zone
octobre 312009

Forbidden Zone est ouvert depuis 1990. Le magasin existe grâce à deux personnes : Eliane Bar et Cédric Wrzesinski. Eliane, elle, s’occupe de l’étage BD européenne tandis que Cédric, lui, s’occupe de l’étage BD américaine en VF et VO (comics). La BD européenne a commencé en 1981 et le comics en 1991. Anciennement un magasin de jouets, et cela pendant une période de 101 ans ! … pourquoi le récent déménagement ? « tous les 3 ans, j’ai déménagé car je n’avais plus de place pour tout présenter. Et maintenant que cela fait 3 ans que je suis dans ce magasin de 3 étages, j’ai encore le même problème : plus de place pour tout mettre. Mais j’ai décidé de ne plus déménager, donc on bidouille les meubles », dixit Cédric. Sinon, pourquoi Forbidden Zone ? Et bien Eliane et Cédric sont tous les deux fans de SF et il existe le film « Forbidden Planet » mais comme le nom était déjà pris par une chaine de magasin aux USA et qu’ils commandent chez les même fournisseurs qu’eux, bref ils voulaient éviter d’éventuels malentendus dans les commandes et livraisons … d’où « Forbidden Zone ». Spécialisé dans les comics, le magasin est également un spécialiste de la vente par correspondance (VPC) partout en Europe. La librairie organise régulièrement des tournois de « card games » ainsi que des séances de dédicaces avec des auteurs américains et européens.

Plus d'informations»
Commune : Etterbeek
Ville : Bruxelles
Spécialités : Librairie générale – Presse – Livres – Bandes dessinées neuves – Para BD
Adresse : Avenues des Arts 39 – 1040 Bruxelles
Heures d’ouverture : Tous les jours de 7h à 19h
Téléphone : 02/ 511-90-15
E-mail : info@filigranes.be
Website : http://www.filigranes.be
Plus d'informations»
Fantôme Espagnol (Le)
octobre 312009

Inspiré d’un titre de la fameuse série Bob et Bobette de Willy Vandersteen pour le nom, « Le Fantôme Espagnol » a été fondé en juillet 1984 par Philippe Flament. Si vous y étiez allé avant 84, vous auriez pu y trouver un commerce de poissons vivants et d’aquariums … Sinon, depuis sa création, « Le Fantôme Espagnol » n’a cessé de servir la bande dessinée, que ce soit par la promotion de jeunes auteurs , les expositions ou l’impression de tirés à part et d’ex-libris. Repris par Adolphe Deraet en 1998, il garde son esprit initial et ne cessera d’être ainsi pour les années à venir. Si on lui demande pourquoi la Bande Dessinée, ce dernier vous rétorquera, je cite : « Ben c’était ça, ou bien prendre mon sac à dos et foutre le camps !!! ». Depuis, chaque jour qui passe, de l’intérieur de sa boutique, il se félicite de son choix, …

Plus d'informations»
Fanfulla
octobre 312009

Fanfulla a vu le jour le 3 mars 1999. Anciennement un magasin de vêtements pour dames, le magasin se situe dans une agréable rue piétonne du centre. Le nom du magasin provient tout simplement du titre d’un album d’ Hugo Pratt (« Fanfulla » en l’occurrence … paru en 1981). Son fondateur et heureux propriétaire, Christophe Declève, est éducateur de formation. Une fois diplômé, Christophe a travaillé durant dix ans dans le « social », dans un home pour jeunes adolescentes en difficulté. Mais, il voue une passion sans cesse grandissante pour la Bande Dessinée et travaille alors ponctuellement chez « Cap BD », à Mons. Ayant fait une pause carrière pendant un an, Christophe reprend le collier, mais heureusement pour nous, l’appel de la BD se fait plus fort et il décide de créer son magasin. Christophe aime travailler par liste de recherche, et « monte » souvent sur Bruxelles pour essayer de dénicher les pièces rares demandées par ses clients qui ne peuvent pas toujours se déplacer eux-même. « Fanfulla » est désormais un incontournable de la BD à Tournai.

Plus d'informations»
Fafouille
octobre 312009

A peine achevé leur licence en histoire, Etienne Grandchamps et son épouse Régine, tous deux passionnés par le livre ancien, se lancent dans l’aventure. En 1985, ils ouvrent une bouquinerie Passage de la Bourse : Fafouille. Il y mettent des livres anciens, des livres plus récents, … puis des BD, … puis des disques. En 1997, Fafouille déménage (pas bien loin, juste à côté, à la place d’une solderie), histoire de s’agrandir. La librairie s’étend sur deux étages … de livres et de BD. La librairie occupe un emplacement historique à Charleroi, c’est à dire le Passage de la Bourse, datant de 1890. Pour ceux qui sont branché histoire et architecture, sachez que l’architecte du Passage de la Bourse est le même que celui des Galerie Saint Hubert à Bruxelles. Mis à part sa passion pour les livres anciens et les BD (il est même pote avec Charles Degotte, le dessinateur des « Motards »), il est également fou de Kayak (il a beaucoup insisté pour qu’on en parle, alors parlons-en !). Il offre même des places pour des descentes de rivières vertigineuses … à ses bons clients … place gracieusement offertes par le Kayak Club Charleroi, dont il est le président. Il se lance également dans la vente de bouquins par internet … sur Biblioroom … envoyez-lui un p’tit mail, vous serez reçu par Régine (la dame du patron) qui vous attend … à bras ouverts.

Plus d'informations»
Espace 9ème Art
octobre 312009

L’idée de départ est de donner la possibilité à tout le monde d’avoir accès aux livres et en particulier à la bande-dessinée. Hors, à tort ou à raison, nous entendons souvent dire que la BD est trop chère et ce surtout chez les jeunes (ce que nous sommes). On a donc ouvert la librairie dans l’optique d’offrir une nouvelle façon « plus abordable » de lire des BD en offrant un grand nombre de BD à la lecture et à la location. Dans sa première partie, le magasin est constitué d’une librairie BD conventionnelle. A l’arrière de celui-ci, on entre dans le salon de lecture. Deux possibilités s’offrent à vous, lire sur place (en profitant éventuellement de la machine à café mise à disposition) ou louer la ou les BD de votre choix. Le stock est mis à jour en fonction des dernières nouveautés. Chaque nouveauté doit rester quelques temps en salle de lecture (pas de location) pour que tout le monde puisse en profiter.

Plus d'informations»
Durango
octobre 312009

C’est la passion de la BD qui pousse Christian Joor à créer une librairie spécialisée BD. C’est chose faite depuis 1982 avec « Durango ». Il suit son petit bonhomme de chemin et en 1996, il s’installe Rue de l’Athénée numéro 3 (il était au numéro 9) à la place d’une bijouterie (comprenez qu’il y avait une bijouterie avant, pas qu’il a piqué la place d’une bijouterie !!!). Même si la librairie est spécialisée dans la BD, vous pourrez dénicher chez « Durango » … des affiches de cinéma, récentes ou anciennes. Pourquoi ne pas mêler 7ème art et 9ème art … on ne voit pas pourquoi ne pas le faire, non plus. Si vous lui demandez ses auteurs fétiches … et bien il vous rétorquera le nom de ses copains : Berthet, Francq, Frank, Delaby … rien que du beau monde.

Plus d'informations»
Diel Magasin
octobre 312009

Comme vous l’aurez compris, Diel Magasin n’est pas une librairie spécialisée comme les autres. C’est une librairie BD unique en son genre car elle s’est spécialisée en Diel. Elle ne vend que du Diel, en BD, en originaux, en para BD … mais qui c’est ce Diel me direz-vous ??? Et bien, Diel est un dessinateur assez génial (je met assez parcequi’il est modeste et qu’il n’aime pas qu’on flatte son ego … même si ses collaborateurs l’appellent « maître » …) qui s’est spécialisé dans le folklore Montois, c’est-à-dire le Doudou, le Singe, … et plus si affinités … mais si vous voulez voir sa bio, … la voici … ici. Mais qu’est-ce qu’il dessine Diel … quelques dédicaces … en voilà … là. Après maintes péripéties (voir la bio), Diel ouvre son magasin à Mons en 1995. Pourquoi un magasin ??? Ben voilà toute l’histoire. Diel, alias Jean-Jacques Dieltiens, a une épouse (jusque là, rien de bien extraordinaire, je vous l’accorde) : Marie-Hélène Delsaut. Cette dernière a des parents, qui sont donc les beaux-parents de Jean-Jacques (ne soyez pas impatients !!!). Les beaux-parents donc, possèdent alors un magasin de vêtements de travail … puis, pension oblige, ils ferment boutique et disent à Diel : « ben pourquoi pas exposer un de tes dessins dans la vitrine ??? » et Diel de répondre « oh ben oui, quelle bonne idée » … Diel crée alors, je cite : « l’itinéraire une expo pour remplir la vitrine » et … de fil en aiguille, Diel expose de plus en plus de trucs et, suite à la demande du public montois, ouvre deux fois par semaine histoire de vendre quelques petites choses qui ont l’avantage d’être dédicacées. Si vous passez par là pendant les heures d’ouverture … ou pendant le Doudou (chaque année en juin pour les novices), surtout ne le ratez pas … ça vaut le détour.

Plus d'informations»
Deuxième Souffle (Le)
octobre 312009

1945, gare du Midi, Michel Deligne, 8 ans et déjà un Tintin sous le bras (Le Lotus Bleu), débarque du train de Charleroi. Après une adolescence inondée de Bandes Dessinées avant et après guerre, c’est l’armée qui l’appelle en 1958 … puis, en 1971, les choses sérieuses commencent. Michel ouvre son magasin, « Curiosity House », Chaussée de Louvain, et fonde en 1972 sa maison d’édition : E.M.D. (Editions Michel Deligne). En 15 ans de bons et loyaux services, il éditera une kyrielle d’albums (plus ou moins 250) et bon nombre de magazines (« Curiosity Magazine », « Spatial », « les Aventures de l’Age d’Or » et « le Journal Illustré le Plus Grand du Monde »). Parallèlement à tout cela, au début des années 80, Michel Deligne fonde la CBEBD (Chambre Belge des Experts en Bandes Dessinées) avec 5 amis spécialistes de la BD. Il passe la main en 1984 à Jean-Louis Carette (La Bande des Six Nez) mais reste néanmoins président d’honneur fondateur. Tout se passait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes lorsqu’en 1985, coup de jarnac, 9 millions de FB (225.000 euros) de traites bancaires reviennent dans la figure de Michel Deligne. Il arrête donc les éditions pour cas de force majeure et, retour à la case départ. Un an plus tard, en 1986, il crée sa librairie Le Deuxième Souffle avec la complicité de ses 2 meilleurs amis, Pierre et Daniel. Pendant ce temps, … Michel Jr et Henri (Michel Deligne Sr a 3 enfants) ouvrent leur librairie BD, « Blondin et Cirage », dans les bâtiments de feu « Curiosity House ». Cela dure un an et le magasin est absorbé par Le Deuxième Souffle situé dans la rue perpendiculaire (un ingénieux passage relie les 2 bâtiments pour n’en former plus qu’un !). Henri Deligne crée Atomic Comics en Juin 1999, aux pieds de l’Atomium. Au départ spécialisé dans les comics américains, la boutique est petit à petit devenue la petite soeur du Deuxième Souffle, à la demande générale … Par manque de passage dans le quartier, pourtant cher au coeur de Michel Deligne, la librairie ferme ses portes quelques années plus tard. La sc Deuxième Souffle est maintenant gérée par les fils Deligne … et l’aventure continue dans cet antre fantastique considéré, à juste titre, comme un musée de la Bande Dessinée. Outre ses nombreux articles et scénarios, Michel Deligne est l’auteur (co-auteur avec Jean-Paul Tomasi) de Tintin chez Jules Vernes, qui sort finalement en 1998 après de nombreux problèmes avec Nick Rodwell (directeur général de la S.A. Moulinsart) … l’autorisation est accordée et le bouquin sort … 12.000 exemplaires vendus en 6 mois … un succès. Nous n’avons pas l’habitude de faire de critiques, bonnes ou mauvaises sur les librairies spécialisées mais celle-ci sera l’exception qui confirme la règle. C’est un très grand cru, un Pétrus en quelque sorte. Monsieur Deligne est un très grand monsieur de la BD qui a su rester simple (c’est tellement rare !!!) et en plus, il a le coeur sur la main. Nous ne pouvons que conseiller, et plutôt mille fois qu’une.
En Janvier 2008, Michel Deligne est sommé de « vider les lieux ». Le 6 Septembre 2008, il rennaît de ses cendres … à Koekelberg. Longue vie à cette nouvelle librairie.

Plus d'informations»
Dessous du Dessin (Les)
octobre 312009

Les dessous du dessin est une galerie BD consacrée aux illustrations et aux planches originales. Elle se trouve au n° 13 ( XIII ) de la Rue Marché au Charbon , à 50 mètres de la Grand’Place de Bruxelles , en face du bureau de police , au pied du mur Schuiten.

Plus d'informations»
Dépôt 5 (Le)
octobre 312009
Ville : Verviers
Spécialités : BD neuves – BD d’occasion – BD de collection – Ex-libris – Sérigraphies neuves et épuisées – Lithographies neuves et épuisées – Posters – Tirages de tête – Objets 3D – Figurines
Adresse : Rue du marteau 3b – 4800 Verviers
Heures d’ouverture : Le Lundi de 13h à 18h. Du Mardi au Samedi de 10h à 18h
Téléphone : 087/ 31-29-29
Fax : 087/ 31-29-29
E-mail : dnalseey@yahoo.com
Website : http://www.depotbd.com/
La petite histoire : C’est en 1985 que la librairie Bédérapage voit le jour. La librairie ouvre ses portes là où il y avait auparavant une agence immobilière. Malheureusement, après quelques mois, le magasin est immédiatement mis en vente. Qu’ à cela ne tienne … Philippe Gillis rachète la boutique et développe l’affaire sous le même nom, issu d’un jeu de mot assez évident (le premier fondateur étant un fanatique de voitures). Puis après plus de 15 ans de bons et loyaux services, la librairie ferme ses portes et se transforme en Dépôt 5, cinquième magasin de la chaîne créée par Thierry Delbek.
Plus d'informations»
Dépôt 4 (Le)
octobre 312009
Ville : Liège
Spécialités : BD Neuves – BD d’occasion – BD de collection – Objets 3D – Ex-Libris
Adresse : Rue des Carmes 14 – 4000 Liège
Téléphone : 04/ 221-04-93
E-mail : ledepotbd@hotmail.com
Website : http://www.ledepotbd.be
La petite histoire : C’est au début des années 1990 que Thierry Delbeke (le patron de : Le Dépôt, Le Dépôt Jonas et Le Dépôt 2 à Bruxelles) décide d’ouvrir une librairie à Liège. C’est choses faite avec Le Dépôt 4. La librairie est en fait le transfert de la succursale de Woluwé-Saint-Pierre … qui restera ouverte encore deux ans. Le Dépôt 3 de Woluwé-Saint-Pierre étant fermé, le personnel se retrouve également à Liège. L’an 2001 sera l’Année avec un grand A du Dépôt 4 car d’importantes transformations vont le faire devenir un des plus grands magasin de BD de Belgique. La librairie s’étendra sur plus de 500 m² … de Bandes Dessinées … nous attendons avec impatience. Ne pouvant être à la fois au four et au moulin, Thierry confie la gérance de son Dépôt 4, dans un premier temps au à l’ancien gérant de Woluwé-Saint-Pierre, puis, depuis mai 1997 à Jean-Luc Henrotay.

Plus d'informations»
Dépôt 2 (Le)
octobre 312009
Commune : Ixelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD neuves – BD d’occasion – Sérigraphies neuves – Lithographies neuves – Tirages de tête – Ex-libris – Objets para BD – Mangas – Livres d’illustrateurs – Livres de celtisme, fées, elfes, …
Adresse : Chaussée d’Ixelles 120 – 1050 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 10h à 18h30
Téléphone : 02/ 511-75-04
E-mail : depotbd@depotbd.com
Website : http://www.depotbd.com/
La petite histoire : « Le Dépôt 2 » a été créé en 1997 pour faire en quelque sorte une succursale à la librairie spécialisée Le Dépôt Jonas, situé à cent mètres de là. Pourquoi une succursale ? Juste pour séparer le neuf de l’occasion et des soldes. « Le Dépôt 2 » ne fait que du neuf mais du tout beau. Une multitude de tirages de tête … sérigraphies et para BD, tout cela dans un décor de vieilles briques (le bâtiment qui abrite maintenant le magasin était à l’époque un magasin animalier : L’oisellerie de la paix. Le bâtiment est resté à l’abandon pendant plus de deux ans, puis Thierry Delbeke, le patron, que vous pourrez trouver dans sa librairie Le Dépôt, Rue du Midi, passa par là). Malou, la responsable du magasin se fera un grand plaisir de vous abreuver de ses précieux conseils sur la BD …  En Août 2007, le magasin s’aggrandit et « fusionne » avec le « Dépôt Jonas ».

Plus d'informations»
Ville : Monceau-sur-Sambre
Spécialités : BD d’occasion – Objets dérivés BD – Jouets anciens
Adresse : 11, Rue des Combattants – 6031 Monceau-sur-Sambre (Charleroi)
Heures d’ouverture : Ouvert du lundi au jeudi de 14h à 18h30 ou sur rendez-vous.
Gsm : 0485/215575
E-mail : contact@denistoys.be
Plus d'informations»
Decallonne
octobre 312009

C’est il y a 150 ans que la famille Decallonne crée sa librairie et la construit sur la Grand Place; 150 ans plus tard, elle est toujours là et n’a pas bougé. Après la guerre, la librairie est rachetée par la très illustre maison d’édition Tournaisienne : Casterman. Petit à petit, Casterman en fait la librairie actuelle. Bien évidemment, la rayon BD commence dès le début avec … Tintin ainsi que le rayon jeunesse. Puis les livres, guides touristiques, … Casterman revend la librairie en 1996 à un groupe de librairie Montois (sans le nommer et étant Montois, je peux vous garantir que cette librairie Montoise est la crème des crèmes, on y trouve tout !). C’est en 1980 que Christine Eickmayer, la responsable du magasin rentre dans la société, alors Casterman. Anecdote amusante et ôh combien jalousée, 1980 est également l’année de commémoration du bicentenaire de la société Casterman. Pour cela, Casterman réalise un tirage offset d’une page de Tintin en Amérique qui sera numéroté à 850 exemplaires et signé par le maître (le tirage représente la page 34 de l’édition noir et blanc de Tintin en Amérique qui a été colorisée. Cela correspond plus ou moins à la 2ème moitié de l’actuelle page 18. Un texte se trouve sous ces 6 cases : Cette planche a été extraite de Tintin en Amérique, le tout premier album de Tintin édité par les établissements Casterman, qui fêtent en 1980 leur bicentenaire. A l’occasion de cet anniversaire, et en hommage à la Maison Casterman, à tous ceux et à toutes celle qui en font partie, il a été tiré de cette planche 850 exemplaires numérotés de 1 à 850 et signés par l’auteur). Christine en possède une, et chose rare, elle ne l’a jamais sorti de son emballage, le tirage est donc en parfait état. Ne la harcelez pas de coups de téléphone, elle ne désire pas vendre. Dire qu’à quelques mois près, … enfin, c’est la vie. La librairie possède toujours un rayon non-négligeable de BD neuves, sérigraphies, posters et autres objets para BD en plus de ses milliers de livres, ..

Plus d'informations»
Ville : Bruges
Spécialités : BD Neuves – BD d’Occasion
Adresse : Katelijnestraat 42 – 8000 Bruges
Téléphone : 050/ 33-71-12
Fax : 050/34-08-51
Plus d'informations»
Cubitus BD
octobre 312009

Cubitus BD voit le jour en 1986 grâce à Etienne Desart, dit « Cubitus ». Etienne est passionné et collectionneur BD depuis sa plus tendre enfance. Il est dessinateur en architecture à l’époque et sa passion de la BD lui permet de rencontrer pas mal de gens évoluants dans les milieux « autorisés », comme disait Coluche. C’est vers la fin des années 70 qu’Etienne, coiffé à la Jimmy Hendrix, est surnommé Cubitus par des enfants d’un groupe de style « scouts » dont il s’occupe. De fil en aiguille, Etienne rachète un bâtiment qui héberge alors un traiteur (et qui fût jadis un magasin de robes de mariées) et le transforme en librairie spécialisée BD. Comme on le surnomme déjà Cubitus depuis longtemps et qu’en plus, il connaissait bien Dupa (qui lui dessine même un joli dessin de son magasin), il nomme son magasin « Cubitus BD », avec l’aimable autorisation de « Dargaud ». Le magasin change de look plusieurs fois et s’agrandit, afin d’héberger, entre autres, une salle d’expos, une salle réservée aux livres d’occase … en j’en passe … Même si le physique de Monsieur Cubitus est impressionnant (c’est pas Schwarzennegger mais faut pas l’faire chier quand même), n’ayez crainte, il est plus que sympathique … en plus il a une bagnole super sympa (que vous pouvez apercevoir sur la photo ci-dessous) … et ce n’est pas fini ! Etienne est aussi le traducteur en Binchois de l’année de la Bière (Du côté de chez Poje), la série de Louis-Michel Carpentier.

Plus d'informations»

Comic Strips a ouvert ses portes à Malines en 1989. C’est un dénommé Alain et sa femme Christine qui ont ouvert la librairie. Elle a ensuite été reprise par Christine (pas la même), épaulé de son mari Marc, passionné de BD, qui vient lui donner un coup de main entre deux consultations … et oui, Marc est médecin. Depuis 6 ans, la librairie est située dans la « Hoogstraat », dans le centre de Malines, sous la porte médievalle (porte de Bruxelles). EN plus du grand choix de BD en néerlandais, Comic Strips s’est lancé dans l’édition (en collaboration avec De Striep à Bruges) d’ex-libris (Marvano, Warnauts et Raives, Bosschaert, Ersel, Di Sano, etc). Comic Strips organise également tous les ans le grand festival de BD à Malines, au mois de Septembre. Depuis le mois de Décembre 2001, Comic Strips organise des séances de dédicaces, le grand Albert Weinberg (Dan Cooper) fut le premier d’une longue série …

Plus d'informations»
Cap’taine Crochet
octobre 312009

Baigné dans le BD depuis son plus jeune âge, Jonathan Crochelet (fils d’Eric, librairie Little Némo; et de Catherine, librairie La Ribambelle) décroche son diplôme de marketing en Juin 2005. Il décide de s’essayer à la noble profession de libraire spécialisé en BD et ouvre sa librairie le 19 Novembre 2005. Il installe ses quartiers avenue Legrand, à la Bascule, dans les anciens locaux de la librairie « Les 4 vents ». Dans quelques mois, son rayon BD plus fourni, il se lancera dans les séances de dédicaces … souhaitons-lui bonne chance.

Plus d'informations»
Cap BD
octobre 312009

Daniel est ce que l’on appelle un vrai passionné de Bandes Dessinées et ce, depuis son plus jeune âge … A 6 ans à peine, il dévorait déjà tout ce qui possédait des dessins (nous ne disons pas pour autant qu’il ne sait lire que çà !!! mais …). La vie suit son cours et quelques années plus tard et suite à un incident de parcours, en 1981, Daniel ouvre sa petite boutique Montoise. Il n’en bougera plus jusqu’à (nous ne savons pas, … il est toujours là !!!). Les années passent et « Cap BD » se spécialise de plus dans la vente d’albums neufs avec ex-libris. Comme il le dit lui même : « Après 19 ans de bons et loyaux services, je suis toujours là » … En 2001, Daniel se lance dans les séances de dédicaces … et çà marche !

Plus d'informations»
Brüsel
octobre 312009

Brüsel ouvre ses portes le 14 Octobre 1994 à 17h en compagnie des fondateurs Frédéric Ronsse et Reynold Leclercq (toujours là, même si l’équipe s’est agrandie), du coup de pouce de Michel (de la librairie BD « La Marque Jaune » à Liège) … et d’expos exclusives. Brüsel possède une architecture pour le moins innovante. Du métal du rez-de-chaussée au sommet de la mezzanine. Un cadre inspiré du génie d’Eugène Robick des Cités Obscures … sans oublier l’influence Schuiten et Peeters. Frédéric et Reynold ont fait lire quelques-unes des BD de Schuiten et Peeters à leur architecte … et voilà le résultat. Leur but était clair : partager avec le plus grand nombre l’amour de la Bande Dessinée, une Bande Dessinée pointue ou commerciale, sans aucun critère de langue, d’origine ou de style. L’épicerie fine qui se trouvait au numéro 100 du Boulevard Anspach pendant des décennies à fait place à Brüsel. Mais les critères de qualité de l’épicerie ont perduré car on ne trouve chez Brüsel que le top, le bon goût, la BD du collectionneur passionné ou … la BD en néerlandais … ou la BD pour enfant … mais toujours accompagnée d’un juste conseil. Pourquoi Brüsel ? Car c’est la librairie la plus « centrale », la plus proche de la grand place, car cela signifie Bruxelles dans une langue inconnue … et en hommage à Schuiten et Peeters. Il y a quelques années, Brüsel s’est agrandi, sans même qu’on le remarque, comme çà, tout seul. Aux murs de la galerie, des dizaines de posters, sérigraphies rares et épisodiquement des expositions d’auteurs. Frédéric et Reynold lancent alors « A Livre Ouvert », une revue trimestrielle inédite réalisée par une vingtaine de collaborateurs. Elle est offerte à chaque client ! Brüsel est également sur le web … et si vous ne trouvez pas « A livre ouvert », vous pouvez toujours vous abonner à leur mailing liste « Les Echos de Brüsel ».

Plus d'informations»
Bouquiniste (Le)
octobre 312009

C’est en Septembre 1985 que Michel Hamoir, ancien éducateur, ouvre sa bouquinerie à Louvain-la-Neuve. Il n’en existe aucune autre à l’époque et il la nomme tout simplement, Le Bouquiniste. Cet ancien magasin de sport reconverti croule sous les bouquins en tous genres, les Bandes Dessinées et le CD et K7 vidéo de seconde main. Si vous fouillez bien vous tomberez également sur des posters et des affiches de cinéma et BD. Le magasin se compose d’un tiers bouquins, un tiers BD et un tiers CD et K7 vidéo. Si vous passez par là, n’hésitez pas à vous acheter quelques BD, il y a un vaste choix à des prix intéressants mais ne n’essayez pas de causer BD avec Michel, c’est pas son truc … mais on ne lui en veut pas !

Plus d'informations»
Bédémania
octobre 312009

Créée en 1985, « Bédémania » fut rapidement la première boutique Tintin présentant non seulement toutes les nouveautés mais aussi des choses plus anciennes du maître de la ligne claire, Hergé. Le Tintinophile était au paradis : éditions en noir et blanc, objet Tintin ancien, carte de voeux, albums dédicacés, sérigraphies, … Administrateur et trésorier des « Amis de Hergé », Gaëtan Laloy, le patron, concrétisa cette passion pour Tintin par une exposition à Braine-l’Alleud,  » Itinérai-RG « , en Mars 2000, où pendant 2 mois il a pu présenter sa collection Hergé. Vice-président et expert délégué de la « Chambre Belge des Experts en Bandes Dessinées », il assure également toute expertise BD. La librairie n’est pas uniquement spécialisée en Tintin mais s’occupe aussi du reste de la BD, … objets 3D et autres sérigraphies.

Plus d'informations»
Bédébile
octobre 312009

Jean-Pascal rêve de devenir ingénieur civil mais sa passion pour la BD est plus forte que celle des mathématiques. Mais, deux librairies spécialisées à La Louvière, c’est trop. Mais quand son grand ami, Christian Lison, le patron de feu « Pilori BD » est contraint d’abandonner sa librairie, Jean-Pascal en profite pour créer Bédébile. C’est donc en fanfare, qu’il ouvre son antre en Septembre 1996. Passionné par la BD depuis toujours, il est également tombé amoureux très jeune de science-fiction, fantastique et jeux de rôle. Complètement mordu de Tolkien et de son « seigneur des anneaux », Jean-Pascal oriente alors sa librairie vers le fantastique, le comic, le manga, la figurine de jeux de rôle, … tout ça en BD mais aussi en romans … et bien sûr, il garde les habituelles BD « normales ». Dans les mois qui viennent il ouvre une section bouquinerie avec toujours une orientation SF, fantastique car, je cite : « Ces différents domaines rencontrent de plus en plus souvent la BD et participent au même univers ». Jean-Pascal nous confie également que les ex-libris sont une « grosse arnaque » (je cite), c’est pour cela qu’il les déteste … nous décidons d’un commun accord, lui et moi, de ne pas nous étendre sur le sujet ! Si vous passez par là, n’hésitez donc pas à passer chez lui, si toutefois vous trouvez la Place Communale …

Plus d'informations»
BDscope
octobre 312009

La bio arrive … juste un peu de patience … SVP. L’équipe de BrusselsBdTour.

Plus d'informations»

Cinquième magasin de la chaîne BD World.

Plus d'informations»
Ville : Mons
Spécialités : BD neuves – Ex-libris – Sérigraphies – Objets BD modernes – Mangas – Comics – Textile – Cyber – DVD – Affiches de cinéma – Objets cinéma – Jeux video
Adresse : Place des Grands Prés 1 – 7000 Mons – Dans le centre commercial des Grands Prés (E19-E42, sortie 24 « Ghlin ») Côté Restos !
Heures d’ouverture : Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h, et le vendredi jusque 21h. Fermé le dimanche et les jours fériés.
Téléphone : 065/59.50.01
E-mail : mons@bd-world.net
Website : http://www.bd-world.net/
La petite histoire :Quatrième magasin de la chaîne BD World.

 

Plus d'informations»
BD World 2
octobre 312009

Second magasin de la chaîne BD World.

Plus d'informations»
BD Ad Hoc
octobre 312009

Situé au coeur du piétonnier de Namur, une adorable maison datant de 1709, à l’enseigne « Trois Herent » abrite depuis 1994 la librairie « BD Ad Hoc ». La boutique a été créée et est tenue par Dimitri, un féru de Bandes Dessinées qui ne manque pas de nous donner son avis et ses conseils sur telle ou telle BD. En 1996, Dimitri décide de pousser les murs de son magasin. Le mur du fond est abattu. La surface située à l’arrière est aménagée en un espace accueillant des vitrines d’objets (pixis, résines, objets 3D, …) et un vaste choix de sérigraphies … le tout donnant sur une ravissante cour intérieure namuroise. Si vous passez dans le piétonnier, faites un tour chez Ad Hoc, … rien que pour l’immeuble (et tout le reste bien sûr !).

Plus d'informations»
Bande des Six Nez (La)
octobre 312009

C’est peut-être autour d’une bonne bouteille, un soir de 1980, que surgit ce jeu de mot, des neurones conjugués de Jean-Louis Carette, de Jacques Laudy et de Didier et Daniel Pasamonik : « La Bande des Six Nez », pourquoi pas ? La librairie s’installe alors au numéro 179 de la Chaussée de Wavre. Situé dans un quartier où il n’existait, à l’époque, qu’un seul concurrent, la librairie deviendra vite le repaire de la BD. Jean-Louis devient très vite un expert en Bandes Dessinées. Sa collection, ses archives sont consultées par les spécialistes. Sa connaissance en la matière fait office de référence, notamment pour les premiers catalogues d’expertises BD (ses qualités d’expert l’amèneront à être expert U.N.E.C.O., expert auprès de compagnies d’assurances et expert auprès de salles de vente comme Drouot). En 1984, il succédera à Michel Deligne (Le Deuxième Souffle) comme président des experts en Bandes Dessinées, poste qu’il occupe toujours aujourd’hui. Bien vite, son antre s’enrichit d’un département « occasions » et « pièces de collection ». En 1986, une galerie permanente de sérigraphies voit le jour au premier étage, c’est la première de Bruxelles. Le 20 septembre 1989, avec l’ouverture d’une nouvelle aile donnant rue du Trône, plus de 300m2 sont désormais consacrés à la Bande Dessinée … la surface a triplé. La nouvelle galerie du rez-de-chaussée accueille sérigraphies et lithographies. Dans ses vitrines, le buste de Tintin côtoie la première édition de la Marque Jaune. Petits Mickeys et autres gadgets inédits font la ronde autour des pièces de collection, … Quand au premier étage, il devient désormais le siège d’expositions temporaires et thématiques : un autre regard sur la BD, par le biais de ses héros, de ses créateurs, de ses sujets, de ses adeptes, … Jean-Louis est le premier à organiser une expo consacrée à l’oeuvre d’E.P. Jacobs, Franquin et Bob De Moor. Ceux-ci s’affichent d’ailleurs également sur ses murs … avant la lettre. Il commence alors à éditer sérigraphies, lithographies et porte-folios notamment avec Bob De Moor, Franquin, Martin, Morris, Mitacq, Jacobs, Peyo, Juillard et Roba. Il organise également des expositions (« Chefs d’oeuvres du 9è art », en 1996 et 1997 – « Cellule BD » en 2000) …

Plus d'informations»

La fresque de Bob de Moor, ayant pour sujet « Cori le Mousaillon », est située Rue des Fabriques. Elle a été réalisée en Septembre 1998 et sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est de Bob de Moor et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Dany (Olivier Rameau)
décembre 82008

La fresque de Dany, ayant pour sujet « Olivier Rameau », est située Rue du Chêne. Elle a été réalisée en Juin 1997 et sa superficie est de plus ou moins 60m². Le projet original de la fresque est de Dany et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Colman et Desberg, ayant pour sujet « Billy the Cat », est située Rue d’ Ophem. Elle a été réalisée en Juillet 2000 et sa superficie est de plus ou moins 35m2. Le projet original de la fresque est de Colman et Desberg et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Chaland (Le Jeune Albert)
décembre 82008

La fresque de Yves Chaland, ayant pour sujet « Le Jeune Albert », est située Rue des Alexiens. Elle a été réalisée en Mai 2000 et sa superficie est de plus ou moins 109m². Le projet original de la fresque est de Yves Chaland et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Carin (Victor Sackville)
décembre 82008

La fresque de Francis Carin, ayant pour sujet « Victor Sackville », est située Rue du Marché au Charbon, au Plattesteen. Elle a été réalisée en Mai 1992 et sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est de Francis Carin et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Lipajou
octobre 312008

Même si « Lipajou » signifie Livres-Papeterie-Jouets, la librairie ne fait pas de jouets. Mais le nom sonnait bien et lorsque Dieu (Dominique Dieu, de Bouge, pas l’autre …) reprend la « boîte » en 1983 et décide de le conserver. A l’époque, Dominique, humble professeur d’anglais-néerlandais sans boulot et passionné de BD (il m’a avoué ne pas pouvoir se coucher sans au moins toucher un livre ou une BD !) se retrouve subitement face à un choix à faire : il part avec sa femme au Canada pour enseigner ou il reste là … sa femme n’étant pas trop chaude pour le Canada (n’y voyez aucun sous-entendu !!!), les Dieu (sans x) décident donc de rester en Belgique. Il a alors l’occasion de reprendre « Lipajou », librairie située au 1 Avenue du Parc. Dominique transforme le tout en « Lipabd » … car plus de jouets, mais des BD (même plus qu’à l’heure actuelle), sa passion de toujours. Puis, en 1991, monsieur Dieu a l’occasion d’acheter un terrain, face à l’église (avouez qu’il a de l’humour monsieur Dieu !!!). Il dessine les plans lui-même et s’installe quelque mois plus tard dans sa nouvelle librairie, à 50 mètres, Place des Tilleuls. La vie continue et en 1999, il s’agrandit pour faire une très grande librairie qui accueille outre les nombreuses BD neuves, objets 3D, tirages de tête et sérigraphies (sur commande) des magazines, des revues, des journaux, des cigarettes, des milliers de stylos, des livres, … alors si vous passez par Bouge, n’oubliez pas la librairie de Dieu, face à l’église !!!

Plus d'informations»
Jaune 2
octobre 312008

C’est en 1998 que Jean-Pol Saenen, le patron de la librairie BD Jaune à Laeken décide de faire une petite soeur (ou un petit frère) à Wavre … voilà comment est né Jaune 2. Ne pouvant faire tout à la fois, Jean-Pol s’occupe maintenant de Jaune 2 … et c’est son fils Cédric qui tient les rennes de Jaune. Un beau jour de l’an de grâce 1998, Jean-Pol et sa charmante épouse se promenaient dans les rues de Wavre, ville qu’ils affectionnent tout particulièrement. A la recherche de fleurs, ils passent devant un restaurant à vendre. C’est le coup de foudre, ils l’achètent en Mai 1998 et commencent les travaux en Août 1998. Un an plus tard, en Août 1999, les travaux sont achevés et Jaune 2 est fin prêt pour son inauguration. Malgré tous les tracas de la vie et la faim dans le monde, tout le monde souvient de l’événement numéro 1 du mois de Septembre 1999 : l’ouverture de Jaune 2. Depuis lors, le magasin se porte au mieux, Jean-Pol et son épouse sont plus que content du résultat … et nous aussi ! En mai 2001, la gestion des deux librairies s’avérant ardue, Jean-Pol décide de fermer celle de Bruxelles, afin de se consacrer pleinement à son nouveau bébé … avant que la clientèle bruxelloise ne se soulève et crie à la réouverture ! Après mûre et sage réflexion Jean-Pol se lance donc en quête d’un éventuel repreneur motivé … et ne devra pas chercher longtemps, puisqu’ en décembre 2001, la librairie est reprise par Geoffroy Warnauts, alias Joe, jeune bédéphile passionné qui, du haut de ses 21 ans, va tenter de garder haut les couleurs de Jaune … l’aventure continue !

Plus d'informations»
Dépôt (Le)
octobre 312008
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD neuves – BD d’occasion – Sérigraphies neuves et épuisées – Tirages de tête – Soldes – CD et DVD d’occasion
Adresse : Rue du Midi 108 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : Du Lundi au Samedi de 10h à 18h30
Téléphone : 02/ 513-04-84
Fax : 02/ 502-39-77
E-mail : depotbd@depotbd.com
Website : http://www.depotbd.com/
La petite histoire : C’est en 1980 que Thierry Delbeke a commencé par vendre des disques sur les marchés, tous les marchés … et plus spécialement le Vieux Marché de la Place du Jeux de Balle. Puis, de fil en aiguille, il se met à vendre des BD avec ses disques. D’abord une pile, puis une caisse, puis de plus en plus de BD et de moins en moins de disques. Mais faire les marchés (c’est à dire se lever tous les jours à l’aube, déballer tous son matos tous les jours, le remballer et se geler le cul toute la journée dehors …) commence légèrement à fatiguer Thierry. C’est pour cela qu’il crée son premier magasin en 1984 : « Le Dépôt », Rue du Midi. Voyant que cela se passe bien, il rachète une petite librairie BD Place Fernand Cocq, la librairie Jonas. Vittorino, l’ancien propriétaire, devient alors gérant indépendant. Ce magasin s’appellera dorénavant Le Dépôt Jonas. Toujours sur sa lignée, Thierry continue à ouvrir des magasins et ouvre son troisième Dépôt à Woluwé-Saint-Lambert, cette boutique deviendras Le Dépôt 3. Puis,Thierry ouvre son quatrième magasin, à Liège, Le Dépôt 4 et commence à se spécialiser dans les soldes, c’est à dire au rachat de milliers voire même de centaines de milliers de Bandes Dessinées et de la revente de celles-ci, en Belgique, France, Suisse, Canada et bientôt, partout dans le monde. Le concept est simple : il rachète tout ce dont on ne veut plus (on, c’est à dire les maisons d’édition, les faillites, les fins de séries, …) et les revend un peu plus cher, mais quand même pas très cher car ce sont des soldes. Puis, deux ans plus tard, il ferme son Dépôt de Woluwé-Saint-Pierre et transfère son personnel au Dépôt 4, à Liège. Ensuite, Thierry se concentre sur Bruxelles et décide de séparer le neuf de l’occasion de sa librairie d’Ixelles. C’est pour cela qu’en 1997, il achète une surface commerciale et en fait Le Dépôt 2, sur le même trottoir, toujours sur la Chaussée d’Ixelles à cent mètres de là. Puis, dernièrement, en 2000, Le Dépôt Jonas s’agrandit histoire de séparer les Bandes Dessinées des disques … çà n’a pas changé quoi !!!

Plus d'informations»
Dédicaces BD
octobre 312008
Commune : Ixelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : BD Neuves – Tirages de tête – Livres – CD Classiques – CD Jazz
Adresse : Avenue G. M. Derache 91 – 1050 Bruxelles
Heures d’ouverture : Lundi de 13h30 à 18h30. Du Mardi au Samedi de 10h à 18h30.
Téléphone : 02/ 647-93-23
Fax : 02/ 647-93-23
E-mail : dedicaces.bxl@skynet.be
Plus d'informations»
Compagnie Ad Hoc
octobre 312008

C’est en 1996 que Christian Bernard, le patron de Tropica BD ouvre sa seconde boutique, Compagnie Ad Hoc, consacrée aux produits dérivés de la BD (objets Tintin, Jacobs, Franquin, …) puis dès 1997, aux vêtements « Tintin ». C’est également en 1997 que les deux boutiques déménagent pour se retrouver dans le piétonnier, Rue de Dampremy. Depuis lors « La boutique Tintin » partage son immeuble avec Tropica BD.

Plus d'informations»
Club de la BD (Le)
octobre 312008
Ville : Florenville
Spécialités : Nouveautés – BD du Sud-Luxembourg belge – Spécialiste Jean-Claude Servais – Sérigraphies – Tirés à part – Ex-libris
Adresse : Place Albert Ier 9 – 6820 Florenville (Gaume) Autoroute E411, sortie 26 (Verlaine), suivre Florenville via Neufchâteau
Heures d’ouverture : Du Mardi au Dimanche de 9h à 12h et de 14h à 19h.
Téléphone : 061/ 31-10-66
E-mail : club.bd@yucom.be
Website : http://www.clubbd.be.tf/
La petite histoire : Gérant d’un commerce de confection à Florenville et, par ailleurs, collectionneur de bandes dessinées, Michel Rogier se décide, il y a plus de vingt ans, à faire de sa passion un métier : il va aussi vendre des bandes dessinées. Il crée le Club de la BD, édite une feuille de liaison pour présenter les nouveautés et vend par correspondance. C’est l’époque des grandes rééditions chez « Dupuis » et au « Lombard », et la demande est forte. Très rapidement, il aménage son magasin pour y créer un espace distinct, spécialement consacré à la BD. Au fil des années, et par manque de temps, il renonce à la diffusion des feuilles de liaison ; mais le Club de la BD est entre-temps devenu la librairie spécialisée du Sud-Luxembourg. A côté des bandes dessinées proprement dites, le Club de la BD propose un très grand choix de posters, sérigraphies, tirés à part et ex-libris, principalement de Jean-Claude Servais mais aussi d’autres auteurs. Les amateurs y trouveront en outre des articles cadeaux et gadgets originaux tels que figurines, calendriers, agendas et articles de vaisselle BD.

 

Plus d'informations»

Pedro, l’ibère de la Bande Dessinée crée son premier magasin, Fantasia, à Gilly en 1987. En 1993, la boutique déménage pour Charleroi et change de nom, elle devient Captivant. Collectionneur d’albums et surtout d’originaux, Pedro détient en permanence d’intéressants originaux … pour les connaisseurs. Il est toujours d’accord pour procéder à des échanges au cas où vous êtes fauchés. Pedro s’est également essayé à l’organisation d’événements avec le festival Inter BD Namur au début des années 90 … il ne le fera qu’une seule fois. Après divers déménagements … Pedro s’en va de Charleroi … il en a un peu marre de cette ville … peut-être pour Namur … de toutes façons, il reste actif dans la BD et joignable sur son GSM. Nous vous tenons au courant.

Plus d'informations»
Byblos
octobre 312008

La bio arrive … juste un peu de patience … SVP. L’équipe de BrusselsBdTour.

Plus d'informations»
Bulle d’Or (La)
octobre 312008

La Bulle d’Or, créée en Août 1999 par Manu Hermans, est en quelque sorte le résultat de l’expansion de son autre magasin, Multi-BD. En effet, n’ayant pas assez de place pour proposer l’entièreté de ses produits … il reprend cet anciens magasin de meubles et le transforme en antre de la BD où les sérigraphies ont la part belle. Avec un peu de chance, vous aurez même l’immense privilège de rencontrer l’un des bons amis de Manu, comme par exemple Philippe Delaby (qui était justement là quand nous avons pris les photos du magasin), qui, apparemment, est un gros client de La Bulle d’Or (nous dit Manu, le sourire en coin …). Il y a quelques années que Manu a passé la main à Bernard, et pourtant, le service est irréprochable …

Plus d'informations»
Ville : Mouscron
Spécialités : BD Neuves- BD de Collection – BD d’Occasion – Para-BD – Tirages de Luxe – Albums – Périodiques – Récits Complets – Petits Formats – Mangas – Comics – Figurines- Ex-Libris – Tirés-à-Part – Objets
Adresse : Du Mardi au Samedi de 16h à 19h
Heures d’ouverture : Rue Marcel Demeulemeester 51 – 7700 Mouscron
Gsm : 0486/ 73-92-62
E-mail : lahoussel@skynet.be
Website : http://users.skynet.be/blandysbooks/
Plus d'informations»
Bédélire
octobre 312008

Bédélire était auparavant un magasin de vêtements pour femmes. Michèle Cochonneau et son mari Roland Hoste en sont les sympathiques propriétaires. Ce n’est que depuis 1994 que le magasin s’est transformé, suite aux « mauvaises affaires » du textile. Roland a jadis travaillé comme représentant, puis en tant que directeur commercial chez « Casterman », autant vous dire que la BD, il connaît. Bref, Bédélire naît le jour où Roland, marqué d’une inspiration soudaine, invente le jeu de mots … Malheureusement pour nous, Roland et Michèle cherchent à remettre le magasin … amateurs, au rendez-vous !

Plus d'informations»
Bédéfil
octobre 312008

Bédéfil existe depuis Mai 1986. Son instigateur, Carlo Parrillo, est le benjamin de trois frère. Bref son premier contact avec la BD fut de reprendre les livres laissés par ses frères aînés. Mais très vite, le goût pour la BD s’accentue … et voilà Carlo qui commence à sillonner les routes et à visiter les brocantes à outrance afin de découvrir de la marchandise revendable. Seulement le brin de chance n’est pas au rendez-vous, cette activité n’est pas aussi lucrative qu’il le voudrait. Bref il arrête et se lance dans « Bédéfil ». Carlo est un amoureux de la Bande Dessinée, et à ce titre il s’est spécialisé dans la BD italienne (ses origines), voyageant pendant tout un temps dans les foires internationales (principalement en Italie), établissant de nombreux contacts et côtoyant de nombreux dessinateurs. Le magasin au départ était beaucoup plus petit, mais à force de travaux et beaucoup d’abnégation … Carlo, à lui tout seul, rénove la maison du sol au plafond. Résultat ? le magasin dispose d’une annexe supplémentaire, au grand bonheur des clients. Sinon pourquoi le nom « Bédéfil » ? … demandez à Carlo et peut-être vous racontera-t-il une anecdote assez cocasse.

Plus d'informations»
BD World 3
octobre 312008

Frédéric Minon, ancien employé de bureau et collectionneur passionné ouvre sa librairie spécialisée en Juillet 1987. Son magasin, d’abord situé au numéro 36 de la Rue de la Station devenant trop petit, il pense à déménager vers 1991. C’est également en 1991 qu’il se met à la sérigraphie. En Décembre 1994, Bédébox déménage au numéro 18 de la même rue, dans des locaux plus vastes, anciennement un magasin de sport. En 1995, il se spécialise en « Largo Winch », vous savez la BD de Francq et Van Hamme. On y trouve toutes leur aventures et toutes leurs sérigraphies, y compris les plus rares. Fin 2004, Fred quitte BD Box pour devenir co-gérant (avec Alexandre Bourdinville, de BD World 1) de BD World 3. Il inaugure le nouveau magasin, le plus grand magasin de BD d’Europe le 27 Novembre 2004. Après des mois de travaux, cet ancien magasin de papiers-peints a été transformé pour se composer, outre la librairie, d’un Cyber Café, d’un bar, d’une salle d’exposition (Galerie Octppus) et d’un atelier d’encadrement. En 2008, Fred quitte BD Wold et réouvre BD Box … BD World Waterloo, troisième magasin de la chaîne, continue sans lui …

Plus d'informations»
BD World 1
octobre 312008

Pendant ses études d’architecte de jardin, Alexandre Bournonville trouve un job dans une bouquinerie bruxelloise. Ses études terminées, an 1990, Alexandre ouvre une bouquinerie Rue de la Tulipe, à Ixelles, qu’il nomme … Aladin. Pourquoi Aladin ? Alexandre nous explique que sa bouquinerie ressemblait un peu à la caverne d’Ali-baba … alors pourquoi pas ? En 1995, il vend sa bouquinerie (l’actuelle bouquinerie « Impressions ») pour ne plus faire que de la BD … et part s’installer à Wavre. Pourquoi Wavre ? Car il n’y avait aucun spécialiste BD … cela manquait dans la région. En plus, il est du coin. Un magasin de jouets à remettre, quelques travaux, et Aladin voit le jour en Janvier 1996. Au fil des années, Alexandre voit grand, de plus en plus grand. La superficie de son magasin ne lui convient plus … il reçoit récemment une proposition et saute le pas. Le 24 Août 2001, Alexandre lance « BD-World » en compagnie de 6 amis, amoureux de la BD. Près de 1000m² de BD … On y trouve tout ce que le bédéphile recherche, c’est-à-dire des BD neuves, Para BD, éditions étrangères, sérigraphies … il y a également des ateliers créatifs, des expositions et séances de dédicaces, un cyber-café et un resto BD.

Plus d'informations»
BD Cool
octobre 312008

« Bédécool » est né à une date inconnue … la librairie a été créée par un certain monsieur Delmee (ils n’en savent pas plus, donc vous n’en saurez pas plus … nous non plus on en sait pas plus !). C’est en 1993 qu’ Annie et Denis Troniseck reprennent le magasin. La librairie au départ n’était pas aussi fournie en Bandes Dessinées … mais depuis quelques travaux et l’apport d’une salle à l’arrière, le magasin offre un éventail susceptible d’attirer le bédéphile amateur. Denis, hormis le fait d’être passionné de Bandes Dessinées depuis longtemps, porte également la double casquette de libraire à mi-temps et de fonctionnaire … également à mi-temps. C’est donc sa femme, Annie, qui tient la boutique … même si Annie n’est pas spécialement passionnée par la BD, elle vous réserve tout de même un accueil des plus souriant.

Plus d'informations»
Barque Soûle (La)
octobre 312008

La Barque Soûle est une librairie spécialisée située à Redu, petit village a mi parcours entre Bruxelles et Luxembourg, réputé pour être le « Village du Livre ». Mais, La Barque Soûle n’est pas seulement une librairie spécialisée, c’est également une coopérative de plusieurs passionnés de Bande Dessinée. Celle-ci fut créée en 1988. L’un des principaux protagonistes n’est autre que Pascal Crognard. Ce dernier s’occupait en compagnie de Jean-Marie Derscheid (Galerie Ziggourat) de la galerie d’art « L ‘Espace 2016 » : un étage pour l’art en général, un autre pour la Bande Dessinée. Ensuite, Pascal décide d’ouvrir « Bidouille » sur le campus de l’U.L.B. L’affaire ne marchant pas très fort, il décide donc de se lancer avec des copains dans l’aventure de La Barque Soûle. Pourquoi la Barque Soûle ? ben tout simplement car une sérigraphie porte cette appellation dans le magasin. Aussi, en face il y avait une galerie d’art qui s’appelait « La Barque Ivre » et comme elle a maintenant disparu c’était pour faire un petit clin d’oeil … A noter que face à la librairie, il y a un petit resto sympa, où Nestor vous tend la carte … (voir photos ci-dessous).

Plus d'informations»
Ville : Gembloux
Spécialités : BD Neuves – Tirages de Luxe – BD Mangas – Figurines – Ex-Libris – Tirés-à-Part – Objets
Adresse : 11 Grand’rue – 5030 Gembloux
Heures d’ouverture : Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 18h30. Fermé le lundi matin et le dimanche toute la journée
Téléphone : 081/ 61-11-40
Fax : 081/ 61-11-40
E-mail : bande-a-part@skynet.be
Plus d'informations»
Baie des Tecks
octobre 312008

C’est en 1983 que la « Baie des Tecks » voit le jour. Vous aviez compris, je suppose, que ce jeu de mots signifie « Bédéthèque » autrement dit … location de BD. Guy Dehousse, technicien de labo dans une faculté de médecine et son épouse Bernadette, enseignante ont réalisé leur rêve (c’était surtout celui de Guy à la base !) en pouvant offrir au gens la possibilité de lire tout ce qui se fait en matière de BD pour une somme modique (une location vous coûte 30 fois moins que le prix d’achat de la BD, c’est à dire entre 5 et 7 francs pour 15 jours). Passionné par la BD depuis son plus jeune âge et se trouvant un peu trop « vieux » pour continuer à s’occuper des scouts de Namur, Guy installe ses « bureaux » dans la cave de la maison paroissiale de Bomel (Namur). La cave ne ressemblant pas exactement à une bibliothèque, … 6 mois de travaux furent nécessaire pour installer la Baie des Tecks. Au départ, la Baie des Tecks s’occupait uniquement de louer des BD, mais suite à la demande, Guy passe à la vente 5 ou 6 ans plus tard. Il doit alors s’agrandir et s’attaque à la deuxième cave … après 6 mois d’efforts, la partie vente est enfin inaugurée. Guy suit même (plus par obligation qu’autre chose) 2 ans de cours de bibliothécaire à Marcinelle … 4 soirées par semaine. La Baie des Tecks suit son petit bonhomme de chemin, seule, c’est à dire sans l’aide de la ville de Namur. Après plus de 17 ans d’existence, l’organisation de nombreuses séances de dédicaces (Berthet, Servais, Bodart, …), plus de 7000 BD en location et plus de 4000 à la vente, la Baie des Tecks se lance dans l’informatique. Ils ne vont pas vendre des PC, non, juste en acheter un, histoire de « numériser » leur 1500 clients. Avec plus de 600 nouveautés par an, la Baie des Tecks est la seule et unique référence en matière de location de BD en Belgique. Alors si vous voulez louer des BD ou encore acheter les dernières nouveautés à -25%, n’hésitez pas et passez à la Baie des Tecks, en plus, vous y serez très bien accueilli !

Plus d'informations»
Au Temps Jadis
octobre 312008

Lorsque vous arrivez à « Au Temps Jadis », la première chose que vous vous demandez est de quand date le magnifique bâtiments qui abrite notre librairie BD. Et bien, il est très vieux (nous ne sommes pas archéologues hein !). C’était, jadis, l’ancienne maison des gardes (d’où le nom de la rue). Dans les années 60, Au Temps Jadis se transforme en un magasin d’objets de collection (armes, pièces de monnaie, …). En 1986, Pascal Massart, le boss, reprend le magasin, retire certaines choses et en ajoute d’autres pour faire le Au Temps Jadis d’aujourd’hui. Pascal est depuis très longtemps collectionneur de BD et de jouets. Après de brillantes études en dessin d’architecture, Pascal travaille quelques semaines avant de se retrouver au chômage, les clients se faisant rares à l’époque. Par la force des choses, il se dit, reprendre Au Temps Jadis, pourquoi pas ? mais pas sans BD et sans jouets (divers jouets mais plus spécialement des trains électriques). Pascal devient alors son propre client. Une quinzaine d’années plus tard, il est toujours aussi passionné par les vieux toilés Lombard et les anciens « Bob et Bobette ». Et oui, vous avez bien lu, nous avons trouvé un fanatique de l’oeuvre de Vandersteen, qui a même été jusqu’à faire un travail de rétho pour son frère sur ses héros préférés. Pourquoi pas après tout ???

Plus d'informations»
Au fil d’Ariane
octobre 312008

C’est Raymond Bindelle, un critique littéraire, qui ouvre « Au Fil d’Ariane » en 1966. A la base, la librairie n’est pas du tout spécialisée dans la BD mais en possède néanmoins quelques-unes. Installé dans des anciennes maisons d’ouvriers, c’est en 1977 que le magasin s’étend au voisinat, maison par maison (il rachète les maisons mitoyennes), afin de développer de plus en plus le secteur BD. En 1991, il rase tout et reconstruit un magasin tout neuf sur l’ancien. Au début de l’année 2000, c’est Christiane Bindelle, la fille du fondateur, qui reprend les rennes de la librairie. « Au Fil d’Ariane » va encore se transformer pour faire place à une partie BD toute neuve, beaucoup plus grande, avec encore beaucoup plus de Bandes Dessinées. Aujourd’hui, l’espace BD est doublé pour pour élargir le stock qui est maintenant de plus de 6000 bandes dessinée pour devenir la librairie spécialisée de la région de Verviers. Hormis Madame Bindelle, vous serez également reçu par Benoît et Laurent qui s’occupent désormais de l’espace BD.

Plus d'informations»
Ville : Andenne
Adresse : Rue du Commerce, 32 – 5300 Andenne
Téléphone : 0032 85 31 35 01
E-mail : atomik-strip@skynet.be
Website : http://atomik-strip.over-blog.com/
Plus d'informations»
Astrid Bédérie
octobre 312008

Depuis plus d’un quart de siècle, René Theunis a repris ce petit magasin qui portait jadis le nom d’une blanchisserie, qu’il a conservé par nostalgie peut-être. Mais l’endroit s’est transformé en un véritable antre de la BD, jeux vidéo, figurines, collections diverses, et pléthore d’albums. Il fut le premier à Liège à oser proposer de la BD française sortant des normes habituelles (comme l’érotique avec Manara … ou le pornographique avec Serpieri … etc.). Son succès lui est venu de là, ainsi que ses relations avec les grands du 9ème Art, qu’il continue à inviter à des séances de dédicaces. René Theunis a également lancé la carte BD-club qui permet des ristournes sur les albums neufs. Mais il est évident qu’on trouve aussi chez lui ce qui lui a permis de démarrer : des romans populaires et des magazines divers. Le neuf et l’occasion se côtoient dans un joyeux méli-mélo, mais le tout soigneusement réparti.

Plus d'informations»

Librimages a toujours été une librairie, aussi loin que les souvenirs remontent à la tête de Christophe Vyncke, le fils de la maison. Crées par ses parents Michel et Therèse il y a longtemps déjà, la librairie, générale jusque là, s’est recentrée sur la BD en 2001. Le rayon BD s’est considérablement agrandit, tout comme le magasin. En 2004, Christophe, Michel et Therèse décident de monter des expositions de BD et des séances de dédicaces. Quelle bonne idée, d’autant qu’il ont toujours baigné dans ce milieu. En effet, Michel a longtemps été représentant chez Glénat et Therèse a fait partie de la première équipe de Slumberland I, au Centre Belge de la Bande Dessinée. Ils aimeraient encore s’aggrandir pour que la BD et les expos occupent une place encore plus importante chez eux … que demander de plus !

Plus d'informations»
Alpha BD
octobre 312008

Alpha BD existe maintenant depuis 1993. L’instigateur de ce magasin s’appelle François-Xavier Delmeire. Ses études finies avec brio, ce dernier se lance et crée sa propre entreprise. Décidé à se créer son propre emploi, François-Xavier se laisse guider par sa passion qui, vous l’aurez compris, est la Bande Dessinée. Situé d’abord Place Gérard Kasier, il se situe désormais dans une rue piétonne donnant accès à la Grand-place de Mouscron. Anciennement une cordonnerie et, nous dit François en rigolant, je cite : « Maintenant, on vient jusqu’ici pour me cirer les pompes », le magasin regorge de bijoux de toutes sortes : sérigraphies, objets de collection, … Sinon pourquoi avoir nommé sa boutique Alpha BD ? et bien apparemment, après une demi journée de réflexion et de délire, le mot « Alpha » étant la première lettre de l’alphabet grec, marquant le début d’un événement, … et bien « Alpha BD » serait le terme désignant les grands débuts de François dans la BD en tant que commerçant, bien-sûr, il est tombé dedans quand il était petit.

Plus d'informations»
Alex Stripwinkel
octobre 312008

C’est le 1er Avril 1996 que la librairie Alex Stripwinkel ouvre ses portes pour la première fois. C’est en lieu et place d’une ancienne parfumerie que Alex De Meester et son épouse Claudia Boden ouvrent leur magasin. Il y avait bien longtemps qu’Alex, collectionneur de BD passionné, parcourait les brocantes et les bourses de Flandre et des Pays-Bas avec son stand avant de se lancer dans l’aventure d’une librairie BD. Au départ, la librairie était assez petite, juste une petite pièce. Un an après l’ouverture, ils ouvrent tout le rez de chaussée, puis ensuite, l’étage. En 1999, Alex (toujours avec son épouse) commence à faire des expos de planches et dessins originaux (dont Griffo, Ersel, Denayer, Marvano, Sikorski, Ferry, etc.) puis des séances de dédicaces. Ils créent ensuite le « Limited Edition Club », un club qui permet, après inscription (environs 15 euros par an) de fournir des ex-libris gratuits et de qualité à ses membres (7 ex-libris grands formats, reproductions de crayonnés originaux offerts à l’achat des albums, sans suppléments de prix). Encore plein de nouvelles choses à venir nous a confié Alex … alors bonne continuation !

Plus d'informations»
Âge d’Or (L’)
octobre 312008

C’est en 1985 que Madame Serra crée son magasin avec l’aide de son mari, Claude Decnop. Etant tous les deux collectionneurs de belles choses (c’est à dire tout ce qui est beau et qui se collectionne, comme par exemple des vieux bouquins, des armes, de vieilles BD, …), ils décident d’en faire leur métier et d’ouvrir une boutique spécialisée dans les vieux papiers … et qui dit vieux papiers dit vieilles Bandes Dessinées. Si on leur demande pourquoi le vieux papier, ils vous répondront, je cite : « Car c’est un monde où on est tous les jours émerveillé et remis en question ». Mais avec le temps, L’Age d’Or, anciennement un traiteur, s’est agrandi pour passer d’une pièce à deux pièces. Ensuite, en 1990, Claude et son épouse créent Standigue, une autre librairie spécialisée en BD, pour séparer la collection et l’ancien de BD et livres plus récents. En 1995, Jean-Claude, le fils de Claude, débute au magasin. Photographe pas fou de ces divers boulots dans la photo, Jean-Claude décide de travailler à L’Âge d’Or. A l’heure actuelle, Jean-Claude est gérant de la librairie tout en étant toujours « sous les ordres » de sa belle-mère, Madame Serra … Mis à part la librairie en elle-même, L’Âge d’Or possède sa maison d’édition, « Les Editions l’Âge d’Or », qui nous offrent de somptueux bouquins, entre autres sur Spirou, la spécialité de la maison. Claude (qui se baladait depuis 1981 sur les bourses de la région de Charleroi) est également le créateur de la bourse des collectionneurs, en 1986, la ville ayant créé le festival …

Plus d'informations»
ABAO bouquinerie
octobre 312008

Nous vous proposons en permanence un large choix de livres tous sujets, de livres pour enfant et de bandes desinées neuves, d’occasion ou de collection. Vous pouvez acquérir chez nous, sur commande, l’ensemble des livres neufs disponibles. Abao bouquinerie est vendeur et échangeur de CHEQUE-LIRE BELGIQUE. ABAO bouquinerie est gérée depuis près de 10 ans par Frédéric Deville. Présente sur de nombreuses foires du livres, la bouquinerie est avant tout un magasin convivial situé à Watermael-Boitsfort, une des 19 communes de Bruxelles, en bordure de la forêt de Soignes.

Plus d'informations»
Ventes Jacques (Les)
octobre 312008

C’est depuis son plus jeune âge que Gisèle Thonus se passionne pour la lecture. C’est bien plus tard qu’elle décide de faire de sa passion … un travail. En 1994, Gisèle Thonus et Bernard Raeymaeckers, libraire à Nivelles, s’associent et créent les Ventes Jacques. En novembre 1994, la première vente a lieu dans une salle située place Saint-Pierre à Etterbeek. La salle, propriété d’une organisation de ventes de mobilier et d’objets d’art est louée 5 jours par mois à l’occasion de la vente. Ceci impliquait le déménagement mensuel des livres à vendre avec les inconvénients classiques qui existent à partager la salle avec une autre organisation. Après six mois, les Ventes Jacques déménagent dans le quartier de l’U.L.B., à Ixelles. La nouvelle salle est suffisamment grande pour servir également de stockage des livres à vendre. C’est en Juin 1995 que la vente a lieu pour la première fois dans ce nouveau local. Fin 1996, Bernard Raeymaeckers quitte les Ventes Jacques et madame Thonus prend seule les commandes. C’est également en 1996 que Michel Deligne (Le Deuxième Souffle) a suggéré l’organisation d’une vente spécialisée en Bandes Dessinées. Le démarrage est fulgurant et les organisateurs décident rapidement de passer à deux ventes par an vu le nombre de lots déposés. La vente du mois de mars 1999 comportait plus de 1500 lots et celle du mois de septembre 992 exactement. Des 11 ventes annuelles du début, on est passé à 17 ventes en 1999 et plus encore en 2000, avec des ventes spécialisées en BD (2 fois par an) et en philatélie (une fois par an). On assiste également à des ventes en deux séances, le samedi après-midi et le lundi soir, ce qui permet de séparer les lots de cartes postales et papiers de collection de la vente de livres proprement dite. Pour les ventes de BD, environ 1000 personnes reçoivent le catalogue. A part les Ventes Jacques, madame Thonus se rend également très souvent dans des foires du livre, bourses, … dans toutes les régions de Belgique, … que ces ventes continuent, nous ne pouvons qu’approuver.

Plus d'informations»
Théâtre de Toone
octobre 312008

Situé dans le coeur historique du vieux Bruxelles, à deux pas de la magnifique Grand Place, le Théâtre Royal de Toone est un incontournable de la culture bruxelloise. La maison Toone, construite en 1696, abrite derrière ses arcades romanes le célèbre théâtre traditionnel de marionnettes unique en Europe. Chaque soir à 20h30, Toone VII (alias José Géal, un personnage hétéroclite du folklore bruxellois) fait revivre Borgia, Tijl, Faust, Carmen, Hamlet, Les Trois Mousquetaires, La Passion , Le Bossu, etc. Le programme trimestriel est envoyé sur simple demande. Un endroit des plus charmants, notamment l’accès d’entrée et le bistro, ou l’on peut déguster à profusion les plus célèbres bières belges. Bon, ce n’est pas vraiment de la BD mais c’est tout comme … allez voir une représentation et vous serez plongé dans un univers de rêve, de magie, d’enfance, de Belgique, … de BD quoi !!!

Plus d'informations»
Musée Album ?
octobre 312008

Le Musée Album a ouvert ses portes en mai 1997 sous la houlette de Olivier Guibauld et de Ann Cortier. Cet endroit insolite, à l’architecture des plus délirante, est un espace-découvertes original présentant des expositions sympathiques, interactives et didactiques. Le visiteur doit pouvoir, au cours de sa balade dans le musée, mieux percevoir les données d’un sujet. Il quittera les lieux avec un acquis théorique tout en ayant eu la possibilité de s’amuser. La visite est ainsi à la fois constructive et plaisante. Pour atteindre ses objectifs, le musée met à la disposition du public une série de moyens originaux et de médias différents tels que: films, photos, diapositives, documents, viewmasters, gadgets, livres, BD, … La diversité des supports et la variété des sujets contribuent au caractère dynamique de la visite. Le musée Album a trouvé refuge dans une maison du XVIIème siècle entièrement rénovée. La confrontation de l’ancien et du nouveau apporte au musée une touche très bruxelloise. « Album » cherche à coller le plus possible à l’image de cette ville aux multiples visages. Situé au coeur du quartier « down-town », « Album » profite de son idéale localisation et du nouvel essor de cette partie de Bruxelles. A l’heure des premiers bilans, album affiche un résultat de 15000 visites (5000 la première année et 10000 la seconde). Les visiteurs sont à la fois des belges ou des touristes étrangers. L’organisation d’événements professionnels (soirées cocktails, events,…) ou les visites scolaires constitue aussi une part importante de la fréquentation. Notons enfin, qu’ « Album » a obtenu la bourse des Jeunes Entrepreneurs de la Fondation Roi Baudouin et le prix de la meilleure initiative touristique bruxelloise. Bref un must à ne rater sous aucun prétexte ! Quelques recommandations : Le Guide Michelin Bruxelles – édition 1998 (p 150) : « Un petit musée vraiment pas comme les autres … permet de découvrir la capitale belge sous un jour insolite ». Le Guide du Routard Belgique – édition 1999-2000 (p 147) : « Concept original et interactif … Comme dans une bonne auberge espagnole, on y trouvera tout ce qu’on aura envie de découvrir … On aime beaucoup ». Le Cadogan Guide Brussels – édition 1998 (p 150) : « Excellent introduction to the city … There is something for everyone here ». Lonely planet – édition 1999 (p 100) : « Show that there’s more to Belgian culture than moules-frites … interactive, fresh and engaging » … BrusselsBdTour 2001 : « Vous n’oublierez jamais votre passage au Musée Album … nous ne pouvons que conseiller ».

Plus d'informations»
Maison natale d’Hergé
octobre 312008

C’est dans cette maison d’ Ixelles, sise au numéro 33 de la Rue Philippe Baucq (à l’époque, la rue Philippe Baucq s’appelait Rue Granz) qu’est né le maître de la ligne claire, Hergé, le créateur de « Tintin et Milou », « Quick et Flupke », … le 22 mai 1907. Anecdote amusante, la maison est actuellement occupée par un … dessinateur de Bandes Dessinées.

Plus d'informations»

C’est dans cette maison de Bruxelles, sise au numéro 5 de la Rue Ernest Allard qu’est né le maître (mon maître à moi en tous cas), le grand Edgar Pierre Jacobs, le créateur de « Blake et Mortimer » le 30 mars 1904.

Plus d'informations»
Institut Saint-Boniface
octobre 312008

L’Institut Saint-Boniface est une très vieille institution. Pourquoi en parler sur BrusselsBdTour me direz vous ? Tout simplement parcequ’il est difficile de faire un site sur la BD sans évoquer Hergé et qu’il est difficile d’évoquer Hergé sans évoquer l’Institut Saint-Boniface. Après être passé par l’Ecole préparatoire de l’Athénée (actuellement Ecole Eugène Flagey), l’Ecole Communale n° 3 d’Ixelles, l’Ecole n° 11 préparatoire à l’Athénée, George Rémi s’inscrit, en Septembre 1920 à l’Institut Saint-Boniface en classe de 5ème moderne. Il y fera toutes ses humanités, obtenant toujours d’excellents résultats, sauf en une matière, … le dessin ! En 1921, il quitte les « Boy-Scouts de Belgique » pour entrer dans la troupe Saint-Boniface, affiliée à la Fédération des Scouts catholiques. C’est dans le cadre des Scouts ou de l’Institut que Hergé fait ses premières armes comme illustrateur. Il publie ses premiers dessins dans le journal de la troupe, le « Jamais assez », puis dans le mensuel « Boy-Scout ». C’est également à Saint-Boniface qu’il signe pour la première fois « Hergé ». En 1925, il termine ses études secondaires avec le premier prix d’excellence. Il rentre ensuite comme employé au services des abonnements du « XXème Siècle » … vous connaissez la suite (si vous ne la connaissez pas, aller lire sa bio …). C’est également l’Institut Saint-Boniface qui a accueilli Tintin à son retour d’Amérique le 13 Novembre 1932 (les 2 retours de précédents – quand Tintin est revenu de chez les Soviets et du Congo – avaient eu lieu sur la voie publique mais le nombre d’amateurs de Tintin étant sans cesse croissant, il fallut recevoir ces gens ailleurs … et naturellement à St Boni). La pub qui annonçait le retour au pays de Tintin et Milou et la réception organisée à Saint-Boniface en 1932 est visible ici. Une exposition entièrement consacrée à Hergé a eu lieu à Saint-Boniface en Mai 1984, un petit bouquin consacré à cette exposition fut édité à l’occasion : « De George Rémi à Hergé, Expositions Institut Saint-Boniface », je m’en suis inspiré pour cette petite histoire.

Plus d'informations»
Hôtel des Ventes Horta
octobre 312008

Fondé en 1982 par Jean-Pierre Julien et Michel Vanham, l’Hôtel de Ventes Horta se trouvait alors Avenue Duc Pétiaux (les bureaux) et au 396 Chaussée de Waterloo (la salle des ventes). Situé à 30 mètres de la maison Horta (Rue Américaine), les patrons demandent alors l’autorisation de nommer leur salle des ventes … Horta. La demande est acceptée et l’aventure commence. L’Hôtel de Ventes Horta se destinait à une vente mensuelle cataloguée d’antiquités et oeuvres d’art. Plusieurs ventes « satellites » ont été ensuite organisées : ventes de vins, vente « Asiana », uniquement d’objets à caractère asiatique, avant de se lancer dans le monde de la BD. En 1998, les patrons achètent le bas d’un immeuble, alors occupé par un supermarché Nopri, Avenue de Roodebeek, à Schaerbeek. Ils mettent plusieurs architectes sur le projet, et le projet final, celui qui fût choisi, rappelle étrangement le style du maître de l’art nouveau : Victor Horta coup d’oeil. En décembre 1998, les travaux terminés, L’Hôtel des Ventes Horta déménage et … emménage dans ses nouveaux locaux. En décembre 1999, Michel Vanham revend ses parts et quitte la Belgique. Au même moment, fin 1999, début 2000, le projet d’une vente de BD se concrétise, puisque la première vente à lieu le 28 janvier 2000. Pourquoi la BD chez Horta ? Tout simplement car l’idée de voir revenir un marché en place à Paris sur Bruxelles à séduit les dirigeants. d’Horta. Ils furent assistés de 4 experts indépendants pour la valorisation des objets et BD. Les résultats des ventes peuvent se consulter sur le site Internet de l’Hôtel des Ventes Horta (voir ci-dessus). Il n’est donc plus nécessaire de franchir une frontière pour vendre un produit typiquement belge, vendu et acheté par des belges en grande majorité (le merveilleux site ou vous vous trouvez en est la preuve). Alors n’hésitez surtout pas et venez nombreux à la prochaine vente publique de Bandes Dessinées (vous serez bien sûr tenus au courant de tout). Même si vous n’êtes pas fous de BD (si vous ne l’étiez pas, vous ne seriez pas entrain de lire ces lignes !), venez assister à une vente, juste pour l’ambiance, … et l’humour du patron, qui est aussi le commissaire priseur … En plus, il y en a pour tout le monde, pour toutes les bourses … des BD aux planches originales, en passant par les pixis, les objets para BD et les sérigraphies. Si vous n’êtes pas familier des ventes aux enchère, sachez qu’il y a 20% de frais à l’achat comme à la vente d’un lot et qu’il y a, sur les originaux de plus de 50.000 FB un droit de suite (droit d’auteur) de 4%. BrusselsBdTour s’est juré de ne pas faire de critiques, pourtant, suite à un problème qui m’est arrivé à une vente avec l’un des 4 experts en BD (on ne le nommera pas), l’Hôtel des Ventes Horta m’a dédommagé, alors qu’ils n’y étaient pour rien, … donc, vous pouvez y aller en toute confiance; en plus vous y serez très bien reçu. A suivre …

Plus d'informations»

Le CBBD
Pourquoi avoir créé un Centre Belge de la Bande Dessinée ? Pour des milliers de raisons qu’on ne pourrait toutes vous exposer ici mais les raisons principales sont probablement la passion d’un art majeur en Belgique, le manque d’un musée de ce type en Belgique et peut-être aussi le fait que la Belgique soit le pays de la BD par excellence et par conséquent un énorme producteur de ces mêmes Bandes Dessinées (il s’édite annuellement en Belgique près de quarante millions d’ouvrages de Bandes Dessinées, dont les trois quarts sont exportés. La Belgique est également le pays qui présente la plus forte densité d’auteurs au km2 de par le monde, soit plus de 650).

Plus d'informations»

Situé à deux pas de l’ Avenue Louise, le restaurant « La Vacherie » (le resto de l’hôtel Four Points) vous reçoit dans un décor des plus burlesques. Dès l’entrée, une vache vous donne le ton. Il ne vous reste plus, pour s’imprégner de cet espace surréaliste, qu’à vous laisser guider par les vaches de toutes tailles qui jonchent planchers, murs et plafonds. Quant aux plus gourmands, ils se laisseront mener par l’odeur des spécialités incontournables qui font de ce lieu le restaurant suisse le plus original de Bruxelles. Spectacle unique pour les yeux – on peut y admirer à loisir des fresques signées Johan De Moor. La Vacherie est également un lieu de perdition pour les amoureux des grands classiques de la cuisine suisse. Au menu : les traditionnelles raclettes, fondues et röstis se bousculent … ne traînez pas …

Plus d'informations»

L’héritier est un café depuis l’entre-deux guerre (environ 1920). Il s’est d’abord appelé « Café de la Poste ». En 1987, Madame « Jaja » reprend l’établissement et le redynamise. Petit à petit, la petite restauration se dirige vers la restauration le midi. Le reste de la journée, l’Héritier est un bistrot où trône moultes dessins de l’artiste bruxellois qu’est Louis-Michel Carpentier et où règne la bonne ambiance. En 1991, l’établissement est refait par « Poje » et il développe depuis lors le charmant bistrot. Aller chez Poje et Jacqueline, c’est avoir rendez-vous avec la bonne humeur. Poje, André Van Hauwermeiren de son vrai nom, est le héros d’une Bande Dessinée conçue par son copain depuis 40 ans : Louis Michel Carpentier. Ce dernier, lors du quarantième anniversaire d’André, eut l’idée de faire un mini-album de plusieurs gags à cette occasion, mettant en scène André alias « Poje » et Daniel Kox, le dessinateur de l’Agent 212. Voyant que le personnage de Poje était porteur, Carpentier a continué sur sa lancée et, depuis 1985, les albums se succèdent.

Plus d'informations»

Complètement rénové en 1996, l’ Hôtel Golden Tulip Grand Place Arenberg a mis la Bande Dessinée belge classique à l’honneur en collaboration étroite avec le C.B.B.D. Une extraordinaire maquette de l’avion mythique « L’espadon » (« Blake et Mortimer, Le Secret de l’espadon » de Edgar Pierre Jacobs) surplombe le lobby de l’hôtel de sa majestueuse envergure de 5m de long, ornant le bar surnommé pour l’occasion … je vous laisse deviner … non ? … ben « L’espadon » ! … à l’intérieur duquel trône une splendide fresque représentant le combat épique de l’escadrille créée par le Professeur Angus Mortimer. Ceci étant un vibrant hommage au plus célèbre baryton belge du 9ème art : Edgar Pierre Jacobs. De plus, chacune des 155 chambres de l’hôtel (dont 6 junior suite et 21 chambres exécutives) sont décorées d’au moins une sérigraphie d’un auteur réputé (par exemple « A la recherche de Peter Pan » de Cosey dans la chambre 201). En vous levant, ne manquez pas le petit déjeuner (une centaine de places disponibles) et son buffet, surmonté par le fameux triptyque « Les différents stades de la vie d’un homme », dessiné par le plus que talentueux, Servais. Et pour rester dans l’esprit BD, les 2 salles de séminaires ont pour nom « Dargaud » et « Le Lombard » (dans laquelle sont peintes trois autres fresques du « Professeur Mortimer », du « Colonel Olrik » et du « Capitaine Blake ». Pour couronner le tout, des livres sont à la disposition des clients qui désirent enrichir leur culture bédéesque.

Plus d'informations»
Hôtel Sleep Well
octobre 312008

L’Hôtel Sleep Well, inauguré en 1994, est plus qu’un simple hôtel pour jeunes. Sa spécificité tient dans son souci de s’intégrer dans une dynamique économique différente en soutenant des projets sociaux belges comme « Les Ateliers de Pontaury », entreprise d’apprentissage professionnel. Au sein même du Sleep Well, l’équipe s’investit pour offrir des services qui dépassent le cadre hôtelier classique. L’intégration au parcours BD, avec les deux fresques de Johan De Moor dans le hall de l’hôtel en témoigne aujourd’hui. Faire connaître Bruxelles et ouvrir les yeux des visiteurs du monde entier aux richesses de la ville et à sa complexité pour éviter que la capitale belge ne soit qu’une étape entre Paris et Amsterdam (c’est exactement ce que BrusselsBdTour démontre). En 1998, partant du constat que rien n’était fait à Bruxelles pour le tourisme jeune, le Sleep Well publie le « Bruswell », petit guide à l’usage des jeunes pour connaître Bruxelles sous toutes ses facettes. Et un an plus tard, c’est la création du Département Tourisme et Socioculturel : Ce nouveau-né du Sleep Well a deux grandes ambitions : La première est de fournir aux touristes des informations sur Bruxelles et ses environs ainsi que sur les manifestations culturelles. Ces renseignements ainsi que toutes informations complémentaires leur sont fournis par une personne spécialement détachée a cet effet. De plus, chaque matin, Gustave (un amoureux de Bruxelles) entraîne ceux qui le désirent pour une visite qui vous plonge dans le folklore de la « zwanze », pour la modique somme de 2,5 euros ! La deuxième ambition est d’organiser de petits événements culturels au sein du Sleep Well même. Journées portes ouvertes, concerts de musique, visites guidées, démonstrations d’artisans … sont entre autres les activités passées et futures du département. Précisons encore que celui-ci n’a évidemment aucune vocation commerciale et que ses services sont totalement gratuits. Enfin, le Sleep Well est le seul hôtel pour jeunes à abriter dans ses murs deux grandes fresques BD. Sinon l’an 2000-2001 verra la construction d’une nouvelle extension comprenant un auditorium, un nouveau restaurant et des chambres avec tout le confort moderne.

Plus d'informations»
Hôtel Galia
octobre 312008
Commune : Bruxelles
Ville : Bruxelles
Spécialités : Hôtel – Bar – Resto
Adresse : Place du Jeu de Balle 15-16 – 1000 Bruxelles
Heures d’ouverture : 24 heures sur 24
Téléphone : 02/ 502-42-43
Fax : 02/ 502-76-19
E-mail : hotelgalia@hotelgalia.com
Website : http://www.hotelgalia.com/

Plus d'informations»
Faubourg Saint-Antoine
octobre 312008

A la recherche à tout prix d’un établissement à exploiter, je découvre avec plaisir un snack-resto installé dans une ancienne boucherie. Mis à part les portes vitrées de la boucherie d’origine, la décoration n’était pas à mon goût. Je possédais chez moi quelques sérigraphies plagiant le personnage de Tintin. Je les ai donc accrochées au mur en pensant Tintin… Boucherie Sanzot… J’ai même voulu appeler le restaurant « Boucherie Sans Os », car dans mon précédent établissement, le plat principal était les petits os et je ne désirais plus en faire. Via de nombreux cadeaux de ma clientèle ainsi que quelques trouvailles personnelles, ma collection s’est étoffée pour devenir quasi unique.

Plus d'informations»
Comfort Art Hôtel Siru
octobre 312008

L’histoire de l’hôtel Comfort Art Hôtel Siru commence dès le 18ème siècle. A l’époque, nombre de carrosses et de calèches s’arrêtent à l’hôtel Saint-Jean, qui abritera les amours d’Arthur Rimbaud et de Paul Verlaine. C’est à partir de 1932 que l’hôtel Saint-Jean devient l’Hôtel Siru, aujourd’hui le « Comfort Art Hôtel Siru ». De style Art Déco, le Comfort Art Hôtel Siru fut construit d’après les plans de l’architecte Michel Chabot pour le compte de la Société Immobilière Rurale et Urbaine et s’avère alors être un des plus beaux fleurons de l’hôtellerie bruxelloise. On y trouve déjà des chambres avec téléphone (plus tard ce sera la télévision) et plus exceptionnel encore il possède sa propre source minérale. Le Comfort Art Hôtel Siru a subit un important programme de restaurations entre 1989 et 1990, un programme qui s’est conclu par la recréation du décors confié à une pléiade d’artiste belges tels que Ravel, Somville, Sweetlove ou encore François Schuiten. A l ‘extérieur, le dôme d’origine a été reconstruit à l’identique et couronne à nouveau les huit niveaux de l’hôtel, dont les façades sont rythmées par un jeu de pleins et de creux formés, notamment, par les oriels des niveaux supérieurs. L’hôtel est à nouveau l’un des plus actifs de Bruxelles. Candidat aux journées du patrimoine, le Comfort Art Hôtel Siru renoue avec une de ses aspirations premières : faire vivre l’art contemporain au milieu des gens et non dans des galeries. Le Comfort Art Hôtel Siru c’est un peu d’art, un peu de la Belgique et de la matière a rêver.

Plus d'informations»
Brasserie Horta (CBBD)
octobre 312008

La Brasserie Horta n’est pas à proprement parler un bar BD … mais cette brasserie à l’avantage d’être le bar du CBBD. La brasserie, comme le reste du CBBD est un petit bijou d’art nouveau. Quelques sérigraphies ornent les murs, histoire de rappeler que l’on se trouve dans l’antre de la Bande Dessinée belge. On y mange bien (une carte fixe et une carte changeant tous les jours). La brasserie a récemment changé de patron, vous aurez maintenant affaire à Luc Vanlerberghe ou Luke Volont, son bras droit. La brasserie s’est également lancée dans un service traiteur (avec sa « Compagnie d’Arthur ») qui s’occupe surtout du CBBD et des événements qui y sont organisés. Alors, surtout, n’hésitez pas à y aller boire un verre, vous risquez de croiser Tibet ou encore Van Hamme … des habitués de la maison.

Plus d'informations»

L’hôtel Radisson Sas de Bruxelles vient de fêter en l’année 2000 ses 10 ans d’existence. Cela fait donc un petit temps que le Bar Dessiné Piano Bar envoûte les amateurs de whiskies, de cocktails, de cigares … et de BD. Sous l’initiative de Marcus Bernhardt, le directeur général, l’hôtel a présenté le 14 décembre 2000 une Bande Dessinée mettant en scène le Bar Dessiné et ses employés. Cette BD fut illustrée par Joël Van Herck qui nous a concocté une intrigue policière dans le cadre authentique du restaurant Atrium, du restaurant Sea Grill, du lobby, des chambres de l’hôtel et bien sûr … du Bar Dessiné. Le Bar Dessiné est un endroit où il fait bon se détendre. Rien de tel qu’un petit air de piano en jetant un coup d’oeil aux dédicaces qui ornent les colonnes ou encore les vitrines pleines d’objets BD pour chasser le stress et la fatigue d’une journée de travail chargée. Les derniers dix ans, Filippo Baldan, le bar manager, a gagné plusieurs prix pour sa création de cocktails. De plus il a créé une carte de « Havane Cigars » qui présente des choix de plus de 70 marques. Le Bar Dessiné offre un choix de plus de 150 whiskies, parmi lesquels une exclusivité, un whisky, le « Bowmore – 40 years ». Si le coeur vous en dit, et pour la modique somme de 15.000 FB le verre (oui, vous avez bien lu quinze mille francs le verre !), vous pourrez savourer ce nectar. Cette édition de Bowmore inclut 306 bouteilles dont 12 sont restées au « Morrisson Bowmore Destillers Limited ». Restent donc 294 bouteilles vendues à différents amateurs de Malt dans le monde. C’est donc sur cette fameuse bouteille que l’auteur Joël Van Herck s’est inspiré pour créer la nouvelle Bande Dessinée « Panique au Bar Dessiné » (éditée par le Radisson, en plusieurs langues). Le décor du Bar Dessiné est luxueux et BD à la fois : des planches originales, des montages encadrés originaux, des bustes de personnages BD, une colonne dédicacée par certains des plus grand du Neuvième Art (Roba, Paape, Will, Vernes, Hermann, …), bref, en un mot, le cadre est magnifique … dommage que les prix soient un peu élevés … mais bon, c’est un 5 ***** tout de même !

Plus d'informations»

La fresque de Yslaire, ayant pour sujet « L’Ange de Sambre », est située Rue des Chartreux. Elle a été réalisée en Mai 1998 et sa superficie est de plus ou moins 22m2. Le projet original de la fresque est de Yslaire et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Will, ayant pour sujet « Isabelle et Calendula », est située Rue de la Verdure, au coin de la Place Anneessens. Elle a été inaugurée le 14 Novembre 1997 et sa superficie est de plus ou moins 86m². Le projet original de la fresque est de Will et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Verron & Yann, ayant pour sujet « Odilon Verjus », est située Rue des Capucins. Elle a été inaugurée en Juin 2004 et sa superficie est de plus ou moins 33m². Le projet original de la fresque est de Verron & Yann et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Willy Vandersteen, ayant pour sujet « Bob et Bobette », est située Rue de Laeken. Elle a été inaugurée le 15 Juin 1995 et sa superficie est de plus ou moins 25m². Le projet original de la fresque est de Paul Geerts et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Tome et Janry, ayant pour sujet « Le Petit Spirou », est située Boulevard du Centenaire, à « Bruparck », juste à côté du carrousel. Elle a été réalisée en Mai 1996 et sa superficie est de plus ou moins 50m². Le projet original de la fresque est de Tome et Janry et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Tibet et Duchâteau , ayant pour sujet « Ric Hochet », est située Rue des Bons Secours. Elle a été inaugurée en Janvier 1992 et sa superficie est de plus ou moins 30m². Le projet original de la fresque est de Tibet et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Taymans & Wesel, ayant pour sujet « Caroline Baldwin », est située Rue de la Poudrière, coin Place de Ninove. Elle a été inaugurée en Juillet 2003 et sa superficie est de plus ou moins 150m². Le projet original de la fresque est de Taymans & Wesel et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Stuf (Passe-moi l’ciel)
octobre 302008

La fresque de Stuf, ayant pour sujet « Passe-moi l’ciel », est située Rue des Minimes. Elle a été inaugurée en Juillet 2002 et sa superficie est de plus ou moins 28m². Le projet original de la fresque est de Stuf et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Sleen (Néron)
octobre 302008

La fresque de Marc Sleen, ayant pour sujet « Néron », est située Place Saint-Gery, juste derrière les Halles Saint-Géry. Elle a été réalisée en Mai 1995 et sa superficie est de plus ou moins 40m². Le projet original de la fresque est de Marc Sleen et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Schuiten (Le Passage)
octobre 302008

La fresque de François Schuiten, ayant pour sujet « Le Passage », est située Rue du Marché au Charbon, au numéro 19, juste en face du commissariat de police. Elle a été réalisée en Août 1995 et sa superficie est de plus ou moins 20m©Ü. Le projet original de la fresque est de François Schuiten et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de François Schuiten, ayant pour sujet « Le Passage Inconnu », est située à l’intérieur de la station de métro Porte de Hal. Elle a été réalisée en 1993. Le projet original de la fresque est de François Schuiten et la réalisation est de Péplum-Carez et François Schuiten. La fresque est très particulière et innovante … un tram de la ligne 81 jaillit du mur en béton surplombant les escaliers de la sation de métro. La fresque est une sorte de parallèle entre la modernité de l’univers des « Cités Obscures » et notre réalité quotidienne …

Plus d'informations»
Roger Leloup (Yoko Tsuno)
octobre 302008

Vous pouvez admirer cette fresque sur le mur du parking du Pont Neuf (rue des Déportés 82) au centre de Wavre, au cœur d’un ensemble d’établissements d’enseignement de tous niveaux. Pourquoi avoir choisi Yoko Tsuno ? Roger Leloup est un auteur wavrien de longue date, dessinateur et scénariste, père de Yoko Tsuno, un des artistes majeurs du 9e Art. Le choix du sujet n’est, bien évidemment, pas innocent. Une ribambelle d’enfants au centre de Wavre, pour accueillir chaque jour nos chères têtes blondes. La fresque est réalisée par Art Mural.

Plus d'informations»

En pénétrant dans le hall du CBBD, il est assez difficile de ne pas remarquer une 2CV rouge … On se demande alors ce qu’une voiture fait-là … en la regardant de plus près, on remarque qu’elle est pleine de dédicaces. Nous vous dévoilons tout … cette voiture appartient à Roba. C’est en fait un cadeau de son éditeur et de tous ses amis auteurs de BD qui l’ont dédicacée. Elle lui a été offerte le 1er décembre 1988 au salon « Autoworld » à l’occasion de son 1000è gag. La 2CV rouge se trouve au CBBD depuis l’expo sur « Boule et Bill » du 23 novembre 1999 au 5 mars 2000. Ne pouvant pas la laisser dehors, exposée à la pluie … et ne pouvant la laver (elle est dédicacée entre autres par Peyo, Dupa, Tibet, Morris, … au marqueur), Roba a décidé de la laisser en dépôt dans le hall du Centre Belge de la Bande Dessinée (un membre du personnel du CBBD, dont je tairai le nom m’a affirmé que c’était plutôt pour s’en débarrasser gentiment qu’il l’a laissé au CBBD) … A suivre !

Plus d'informations»
Roba (Boule et Bill)
octobre 302008
Commune : 
Ville : Charleroi
Plus d'informations»
Roba (Boule et Bill)
octobre 302008

La statue de Roba, ayant pour sujet « Boule et Bill », est située Avenue du Heymbosh, au croisement avec l’Avenue Van Engeland. Elle a été réalisée en Juillet 2000. Le projet original de la statue est de Roba et la réalisation est de l’artiste Bruxellois Tom Frantzen. La statue, qui présente les personnages en plein saute-mouton, est un clin d’oeil au dessinateur Jean Roba, qui est installé dans la commune de Jette depuis plus de 50 ans.

Plus d'informations»
Roba (Boule et Bill)
octobre 302008

La fresque de Roba, ayant pour sujet « Boule et Bill », est située Rue du Chevreuil. Elle a été réalisée en Octobre 1991 et sa superficie est de plus ou moins 25m². Le projet original de la fresque est de Roba et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ». Continuez à avancer vers le Vieux Marché pensant une vigntaine de mètres et retournez-vous. Levez la tête et regardez en haut à droite, sur la façade … vous verrez une mini fresque de « Boule et Bill », c’est notre troisième photo.

Plus d'informations»
Morris (Lucky Luke)
octobre 302008

La fresque de Morris, ayant pour sujet « Lucky Luke », est située Rue de la Buanderie, au coin de la Rue T’Kindt. Elle a été réalisée en juin 1992 et sa superficie est de plus ou moins 180m². Le projet original de la fresque est de Morris et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Morris (Lucky Luke)
octobre 302008
Commune : 
Ville : Charleroi
Auteur(s) : Morris
Adresse : Métro de Charleroi
Plus d'informations»

Cette fresque de Morris, ayant pour sujet « Lucky Luke et les Daltons », est située Rue de l’ Escadron, au numéro 1, juste sur le rond point, en face du GB. La fresque a été peinte directement sur le volet de la « Librairie de l’ Escadron »; elle est visible aux heures de fermeture de la librairie (forcément, quand la librairie est ouverte, le volet n’est pas baissé !), c’est-à-dire du Lundi au Vendredi de 19h à 6h, le Samedi de 13h au Lundi, le Dimanche étant le jour de fermeture hebdomadaire (le volet est donc baissé). C’est le propriétaire, Laurent Mosbeux, qui est à l’origine de la fresque. Passionné de BD, il a réussi a concrétiser son rêve … c’est en effet d’après un projet original de Morris que la fresque a été réalisée, en 1997. Laurent Mosbeux est également l’ancien patron d’une autre librairie à Etterbeek, également pourvue d’une fresque de Morris, … ne manquez pas de passer par la « Librairie Pégase », … pendant les heures de fermeture bien entendu !

Plus d'informations»

Cette fresque de Morris, ayant pour sujet « Lucky Luke et Jolly Jumper », est située Avenue d’Auderghem, au numéro 16, à 30 mètres du rond point Schuman. La fresque a été peinte directement sur le volet de la « Librairie Pégase »; elle est visible aux heures de fermeture de la librairie (forcément, quand la librairie est ouverte, le volet n’est pas baissé !), c’est-à-dire du Lundi au Vendredi de 18h15 à 7h15, le Samedi et le Dimanche toute la journée. C’est l’ancien propriétaire (Gil étant propriétaire depuis Mars 2000), Laurent Mosbeux, qui est à l’origine de la fresque. Passionné de BD, il a réussi a concrétiser son rêve … c’est en effet d’après un projet original de Morris que la fresque a été réalisée, en 1997. Laurent Mosbeux est actuellement le patron d’une autre librairie à Etterbeek, également pourvue d’une fresque de Morris, … ne manquez pas de passer par la « Librairie de l’ Escadron », … pendant les heures de fermeture bien entendu !

Plus d'informations»
Commune : 
Ville : Charleroi
Auteur(s) : Morris
Plus d'informations»

La fresque de Mitacq, ayant pour sujet « La Patrouille des Castors », est située Rue Blaes, pignon arrière (rue Pieremans). Elle a été inaugurée en Avril 2003 et sa superficie est de plus ou moins 50m². Le projet original de la fresque est de Mitacq et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Marlier (Martine)
octobre 302008

La fresque de Marlier, ayant pour sujet « Martine », est située Avenue de la Reine. Elle a été inaugurée en Octobre 2004 et sa superficie est de plus ou moins 180m². Le projet original de la fresque est de Marlier et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Marini (Le Scorpion)
octobre 302008

La fresque de Marini, ayant pour sujet « Le Scorpion », est située Rue du Treurenberg. Elle a été inaugurée en Mai 2002 et sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est de Marini et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Jijé (Blondin et Cirage)
octobre 302008

La fresque de Jijé, ayant pour sujet « Blondin et Cirage », est située Rue des Capucins, au numéro 15. Elle a été inaugurée le 18 Novembre 1998 et sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est de Jijé et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Jacobs (Blake & Mortimer)
octobre 302008

La fresque d’ Edgar P. Jacobs, ayant pour sujet « Blake & Mortimer », est située Rue Petit Rempart. Elle a été inaugurée le 5 Septembre 1997 et sa superficie est de plus ou moins 80m2. Le projet original de la fresque est d’ Edgar P. Jacobs et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque d’ Hermann, ayant pour sujet « Les rêves de Nic », est située Rue des Fabriques au coin de la Rue de la Senne. Elle a été réalisée en Octobre 1999 et sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est d’ Hermann et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La statue d’ Hergé, ayant pour sujet « Tintin et Milou », est située Rue des Sables, numéro 20, dans le hall du Centre Belge de la Bande Dessinée, ce qui explique les heures d’ouverture. Le projet original de la statue est d’ Hergé et la réalisation est de Nat Neujean. Cette statue est l’une des cinq qui existent au monde … l’originale se trouvant au Centre Culturel et Artistique d’Uccle. Celle-ci est en dépôt au CBBD jusqu’en 2002. Elle a été confiée au Centre par un important collectionneur qui ne voulait pas la laisser dans son jardin lors de son voyage … qui dure 4 ans. N’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil à la statue « Tintin » du Centre Culturel et Artistique d’Uccle pour en savoir plus sur l’origine de la statue.

Plus d'informations»

Le buste d’ Hergé, ayant pour sujet « Tintin », est situé Rue des Sables, numéro 20, dans le hall du Centre Belge de la Bande Dessinée (au pieds de l’escalier monumental, pour être précis), ce qui explique les heures d’ouverture. Le buste a été réalisé en 1952 par le sculpteur Nat Neujean, d’après un projet d’ Hergé. Le buste est resté des dizaines d’années sur le bureau du maître avant d’être offert au CBBD par la veuve d’ Hergé, madame Fanny Rodwell. Pour l’anecdote, un visiteur du CBBD a essayé un jour de dérober le buste … en le mettant sous sa veste … pas mal essayé mais c’est raté !

Plus d'informations»
Hergé (Tintin et Milou)
octobre 302008

La statue d’ Hergé, ayant pour sujet « Tintin et Milou », est située Rue Rouge, numéro 47, dans le hall du Centre Culturel et Artistique d’Uccle, ce qui explique les heures d’ouverture. C’est en 1951 qu’ Hergé contacte le sculpteur Nat Neujean en lui demandant de réaliser une statue de « Tintin » en trois dimensions pour servir de modèle à la production de mini-figurines. Plus tard, pour commémorer le 50ème anniversaire de « Tintin », Raymond Leblanc et Guy Dessicy ont demandé à ce même sculpteur une statue identique à celle de 1951 mais en taille réelle cette fois. La statue sera alors confiée à la commune d’Uccle (la commune de résidence d’ Hergé) et exposée dans le parc Wolvendael. Hergé l’avait lui-même inaugurée en 1976. Suite à plusieurs tentatives de vol, la statue est exposée depuis plus de 10 ans dans le hall du Centre Culturel et Artistique d’Uccle. Il existe quatre copies (il y en a cinq en tout) de cette statue, toutes dans des collections privées. L’une d’elles a cependant été confiée au Centre Belge de la Bande Dessinée. N’hésitez pas à aller jeter un petit coup d’oeil à la statue d’ Hergé du CBBD.

Plus d'informations»
Hergé (Tintin et Milou)
octobre 302008

La fresque d’ Hergé, ayant pour sujet « Tintin et Milou », est située à l’intérieur de la station de métro Stockel. Les premiers coups de pelle furent donné à la station de métro en Mars 1981 … et a été parachevée au cours des années 1987-1988 et mise en service le 31 Août 1988. La fresque, qui comporte 140 personnages, tous sortis des albums de Tintin a été réalisée en 1987-1988. Elle est composée de 2 bas reliefs de 135m de long chacun. Le projet original de la fresque est d’ Hergé (il a lui-même dessiné les esquisses de la fresque en 1982, juste avant sa mort) et la réalisation est des « Studios Hergé ». En effet, des collaborateurs des Studios ont réalisé les silhouettes en atelier sous la direction de Bob de Moor, qui a bien sûr lui-même mis la main à la pâte. C’est à la fin des travaux de parachèvement de la station que les silhouettes ont été fixées à la paroi. Certains motifs décoratifs supplémentaires (phylactères, …) ont été peints directement sur les murs … Si vous voulez tout savoir sur cette fresque, un petit livre édité par la STIB en 1990 et appelé « Tintin dans le métro » vous raconte tout l’histoire et vous montres l’entièreté des 140 personnages de la fresque … alors si vous passez par là … bonne visite.

Plus d'informations»

C’est en 1958 que les éditions du « Lombard » déménagent vers des locaux plus spacieux et modernes. « Le Lombard » et le « Journal Tintin » quittent la Rue du … Lombard pour l’ Avenue Paul-Henri Spaak, au numéro 7, face à la Place Bara. A l’exemple d’autres firmes connues qui ont quitté la ville, le directeur, Raymond Leblanc, à l’idée lumineuse de mettre le logo du « Journal Tintin », c’est à dire la tête de « Tntin et Milou » sur le toît de l’immeuble. Depuis 1958, les visiteurs descendant du train Gare du Midi (pas seulement ceux-là, … c’était juste histoire de le placer), peuvent admirer « Tintin et Milou » qui tournant inlassablement … dans les airs !

Plus d'informations»
Hergé (Quick et Flupke)
octobre 302008

La fresque d’ Hergé , ayant pour sujet « Quick et Flupke », est située au coin de la Rue Haute et visible de la Rue des Capucins. Elle a été réalisée en Août 1995 et sa superficie est de plus ou moins 150m². Le projet original de la fresque est d’ Hergé et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Hergé (Agent 15)
octobre 302008

La statue d’ Hergé, ayant pour sujet « L’ Agent 15 », est située Place Sainctelette. C’est l’artiste Bruxellois Tom Frantzen qui en est l’auteur. A la base cette statue n’est pas « l’Agent 15 » d’Hergé. Ce personnage s’appele « Vaartkapoen », c’est en fait un jeune homme qui travaillait dans les égouts Bruxellois. L’origine du nom vient des dockers du port qui se révoltaient contre l’occupant autrichien. Plus tard le terme est resté pour désigner les mauvais garçons de Molenbeek qui se battaient le long du canal contre les ketjes de Bruxelles. Dans cette sculpture (qui est une création du sculpteur et non d’Hergé), Tom Frantzen a voulu exprimer l’esprit rebelle qui fait vaciller l’autorité. L’égout est le lien entre le canal et le trottoir. C’est en remarquant la ressemblance de son agent de police avec celui de « Quick et Flupke » que Tom Frantzen a décidé de faire un clin d’oeil à Hergé en changeant le matricule 22 en 15.

Plus d'informations»
Geluck (Le Chat)
octobre 302008

La fresque de Philippe Geluck , ayant pour sujet « Le Chat », est située Boulevard du Midi, au numéro 87. Elle a été réalisée en Août 1993 et sa superficie est de plus ou moins 80m². Le projet original de la fresque est de Philippe Geluck et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Geerts (Le Petit Jojo)
octobre 302008

La fresque d’ André Geerts, ayant pour sujet « Le Petit Jojo », est située Rue Piermans. Elle a été réalisée en Septembre 1996 et sa superficie est de plus ou moins 56m². Le projet original de la fresque est d’ André Geerts et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Franquin (Spirou)
octobre 302008
Commune : 
Ville : Marcinelle
Adresse : Supermarché Delhaize – 6001 Marcinelle

Plus d'informations»
Commune : 
Ville : Charleroi

 

Plus d'informations»
Franquin (Marsupilami)
octobre 302008
Commune : 
Ville : Charleroi
Auteur(s) : Franquin
Adresse : Rond-Point du Marsupilami

Plus d'informations»
Franquin (Gaston Lagaffe)
octobre 302008

La statue de Franquin, ayant pour sujet « Gaston Lagaffe », est située Boulevard Pachéco. La statue est basée sur un projet original de Franquin et réalisée par « Delhaize Le Lion » à l’occasion des fêtes de fin d’années 1992. Après avoir été exposée à divers endroits de Bruxelles dont au CBBD, elle a finalement trouvé sa place Boulevard Pachéco, à 30 mètres du CBBD, à qui elle sert d’ailleurs d’ « indicateur », ce qui combla d’ailleurs Franquin de joie. Elle a été inaugurée par le grand Franquin en février 1996.

Plus d'informations»
Frank Pé (Broussaille)
octobre 302008

La fresque de Frank Pé, ayant pour sujet « Broussaille », est située Rue du Marché au Charbon, au Plattesteen. Elle a été réalisée en Juillet 1991 et a la particularité d’être la première de toutes la série des fresques du « Parcours BD ». Sa superficie est de plus ou moins 35m². Le projet original de la fresque est de Frank Pé et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Dupuy & Berberian, ayant pour sujet « Monsieur Jean », est située Rue des Bogards. Elle a été inaugurée en Novembre 2002 et sa superficie est de plus ou moins 64m². Le projet original de la fresque est de Dupuy & Berberian et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Dupa (Cubitus)
mars 72008

La fresque de Johan de Moor, ayant pour sujet « La Vache », est située Rue du Damier, au numéro 23, dans le hall de l’ Hôtel Sleep Well. Elle a été réalisée en Juillet 2000. Le projet original de la fresque est de Johan de Moor et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»

La fresque de Johan de Moor, ayant pour sujet « La Vache », est située Rue du Damier, au numéro 23, dans le hall de l’ Hôtel Sleep Well. Elle a été réalisée en Juillet 2000. Le projet original de la fresque est de Johan de Moor et la réalisation est de G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société « Art Mural ».

Plus d'informations»
Type Lieux

Liste