Le groupe Bolloré semble résolument décidé à investir le monde du livre : en témoigne un accord passé avec le fournisseur de bande dessinée numérique, izneo. Après une expérimentation menée chez Orange, c’est désormais aux abonnés de Canal + que le catalogue de BD sera ouvert. 


 

Canal +, filiale du groupe Bolloré, venait tout juste d’annoncer un partenariat avec Lizzie, marque éditoriale d’Editis. L’objet était d’offrir un livre audio tiré du catalogue de 200 titres de l’éditeur — avec entre autres Marc Levy, Franck Thilliez, Michel Bussi, Harlan Coben ou Raphaëlle Giordano. Sauf qu’Editis vient d’être racheté par Bolloré et que ce type de partenariats transversaux était très attendu.

Cette fois, la chaîne cryptée attaque donc l’industrie du livre par la face phylactère de la Force : le partenariat signé permettra aux abonnés un accès aux BD, s’ils ont souscrits à l’offre intégrale et aux chaînes Family. Pour les autres, cette option BD numérique peut être achetée pour 9,99 € par mois, sans engagement. 
 

Raviver la flamme Canal ?

Un souffle bienvenu, pour endiguer la perte d’abonnés chez Canal ? En février dernier, on apprenait que la chaîne avait perdu plus d’un million de personnes entre fin 2015 et fin 2018. Au 31 décembre de l’an passé, le groupe affichait 4,73 millions de clients individuels en France métropolitaine. 

En septembre, du côté izneo, c’est un accord de distribution sur la console Switch de Nintendo qui était signé : 25.000 BD numériques sont ainsi disponibles depuis le mois d’octobre. 

Pour mémoire, izneo est une filiale commune de Fnac Darty et des éditeurs Ankama, Bamboo, Bayard, Casterman, Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Rue de Sèvres et Steinkis. « C’est une nouvelle opportunité pour izneo et, plus largement, pour la bande dessinée numérique », déclare Luc Bourcier, Directeur Général d’izneo dans un communiqué. 

« C’est aussi une chance formidable pour les abonnés Canal de pouvoir lire et relire plus de 3300 albums avec les plus grandes séries de la BD. »
 

Chercher des utilisateurs déjà acquis au numérique

Contrairement au projet mené avec Orange — où l’offre avait été limitée dans le temps à 6 mois —, Luc Bourcier explique à ActuaLitté que le contrat passé avec Canal est sans durée précise. La chaîne entend évidemment observer et analyser, et décider en conséquence. 

Potentiellement, « cet accord nous permet de toucher 1,5 million d’utilisateurs, à travers l’offre Family de Canal + ». Avec toujours cette perspective « non de convertir des lecteurs de BD papier pour les amener vers le numérique, mais de solliciter les abonnés qui consomment déjà des contenus numériques ».

Raison pour laquelle le passage par l’application MyCanal sera primordial : « Ce sont des clients qui ont déjà une certaine habitude, comme pour Nintendo, des séries, ou des jeux vidéo, ou de musique en accès numérique. »

À ce jour, le catalogue global d’izneo est de 32.000 titres — l’offre de vente à l’unité — quand l’offre d’abonnement est elle plafonnée par les éditeurs à 3300 titres.