Organisé à l’initiative du Conseil départemental d’Eure-et-Loir, placée sous le haut patronage du Président de la République et de l’Académie Goncourt, le premier Printemps Proustien sera l’occasion de découvrir les créations de deux auteurs de bande dessinée, Stéphane Heuet et Jean-Pierre Gibrat, inspirées par l’univers de l’auteur d’À la Recherche du Temps Perdu.
Portrait de Marcel Proust (Jacques-Émile Blanche – Domaine Public)
 

 

Peu de personnes connaissaient Proust en tant que dessinateur. Après de longues heures d’écriture, l’écrivain de la Recherche se laissait emporter par le crayon et esquissait des croquis qu’il envoyait par la suite dans ses lettres, ses manuscrits ou encore ses carnets.

Aujourd’hui, cent ans plus tard, son oeuvre et ses croquis ont inspiré les auteurs de bandes dessinées. Parmi eux se trouvent Stéphane Heuet et Jean-Pierre Gibrat, dont les travaux seront mis en lumière à l’occasion du Printemps Proustien.
 

Un dessin inédit signé Marcel Proust
au Grand Palais
 

Prolonger l’oeuvre proustienne par la BD

C’est à 35 ans que Stéphane Heuet découvre À la recherche du temps perdu. Fasciné et inspiré par cette œuvre d’une vie, il consacre à son tour plusieurs années afin de le traduire en bande dessinée. Ses efforts ont payé, puisque c’est aux éditions Delcourt que sa série, composée à ce jour de quatre tomes, est publiée et saluée pour sa fidélité à l’œuvre originale. Traduite en 33 langues, elle a réussi le pari de toucher les lecteurs les plus sceptiques face à la longueur de l’œuvre proustienne.

Lors de la conférence Proust en Bande Dessinée, le samedi 11 mai à 16h à la Médiathèque l’Apostrophe de Chartres, Stéphane Heuet relatera notamment la manière dont il a abordé l’adaptation de cette œuvre à nulle autre pareille. L’illustrateur a également signé avec Elyane Dezon-Jones un livre tout public intitulé Le Fantôme du petit Marcel (éditions Viviane Hamy) dont il présentera des fac-similés provenant de sa collection personnelle.

De son côté, Jean-Pierre Gibrat, auteur et dessinateur de bandes dessinées, exposera certaines de ses planches originales présentant notamment la période de la Première Guerre mondiale, une guerre qu’a connue Marcel Proust. Les originaux seront exposés grâce à l’autorisation de la galerie Daniel Maghen. Il sera disponible d’admirer ces pièces le samedi 18 mai à 19 heures.

L’exposition centenaire en hommage à
Marcel Proust, prix Goncourt 1919
Le Printemps Proustien est un événement pluridisciplinaire organisé par la région l’Eure-et-Loir. Il mêle littérature, expositions, gastronomie, musique et spectacles afin de fêter les 100 ans de l’obtention du prix Goncourt par Marcel Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs, deuxième volet de La Recherche du Temps perdu. Pour plus d’informations, rendez-vous ici.